Voiture hybride : Suzuki va faire son entrée sur le marché

Après une première tentative ratée en 2003, Suzuki va revenir à la charge sur le marché nippon et européen des voitures hybrides à travers un modèle compact équipé d’un système hybride simplifié essence-électrique. Bien que ne permettant au véhicule de rouler en mode uniquement électrique, la technologie sera moins chère et plus simple à installer.

 

 

Pourrait-on bientôt assister au lancement d'une Suzuki Alto hybride?

Pourrait-on bientôt assister au lancement d’une Suzuki Alto hybride?

 

Après être resté longtemps dans l’ombre de ses imposants homologues et concurrents nippons Toyota, Mitsubishi, et Nissan, Suzuki a décidé de se lancer dans la commercialisation d’un modèle hybride. Basé sur un système hybride essence-électrique « simplifié », ce véhicule est destiné à permettre au constructeur de survivre dans une industrie de plus en plus compétitive en termes d’économie de carburant.  « Les attentes des consommateurs en matière d’efficacité énergétique augmentent non seulement au Japon et en Europe, mais également au sein des marchés émergents et même les fabricants de petites voitures comme Suzuki auront besoin d’améliorer cette efficacité », a notamment admis Osamu Honda, vice-président exécutif de la compagnie, lors d’une récente intervention à la presse. Ce nouveau système sera introduit sur un modèle compact vendu au Japon et en Europe à une date qui n’a pas été révélé à ce stade.

 

Un système plus abouti, simple et moins cher

 

Suzuki a déjà expérimenté le système de récupération d’énergie fournie par le freinage, mais l’électricité obtenue n’a été exploitée que pour alimenter les équipements électroniques comme l’air conditionné et non pour l’accélération et le fonctionnement du groupe motopropulseur lui-même. En 2003, le constructeur a également développé un véritable système hybride essence-électrique baptisé « Twin Hybrid », mais les ventes ne sont jamais parvenues à décoller, ce qui a condamné sa commercialisation. Cette fois, Suzuki croit en sa technologie et cherche à se démarquer des systèmes similaires développés par Nissan ou Volkswagen par sa simplicité et son prix qui devrait être plus compétitif. Le système hybride du constructeur nippon ne peut cependant pas permettre au futur véhicule de rouler en mode tout électrique. Le vice-président Honda assure toutefois que son équipe espère mettre en place un système plus sophistiqué dans le futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.