Voiture à l’hydrogène : lancement d’un vaste projet européen à Londres

HyFive, un projet qui est destiné à développer la technologie de la pile à combustible à l’hydrogène et sa viabilité dans l’industrie automobile a été lancé à Londres cette semaine. Il prévoit le déploiement d’une centaine de véhicules à l’hydrogène et de quelques stations de recharge auprès de 5 États membres de l’Union européenne. La France ne fait pas partie du projet.

 

L'Hotel de Ville de Londres (London City Hall) qui a accueilli le lancement officiel du projet HyFive.

L’Hotel de Ville de Londres (London City Hall) qui a accueilli le lancement officiel du projet HyFive.

 

Constructeurs automobiles, fournisseurs d’hydrogène, firmes de consultance dans le domaine énergétique, et le bureau du maire de Londres ont décidé d’unir leurs efforts dans le cadre du projet européen HyFive, pour le développement de la technologie de la pile à combustible à l’hydrogène et des stations de recharge en hydrogène. Doté d’un financement de 37 millions d’euros, HyFive prévoit le déploiement d’un total de 110 voitures à l’hydrogène auprès de plusieurs villes européennes comme Bolzano, Copenhague, Innsbruck, Londres, Munich et Stuttgart. De nouveaux pôles de stations de recharge en hydrogène seront également développés, notamment à Londres (3 stations), Aarhus (1 station), à Odense (1 station) et à Innsbruck (1 station). Ces installations devraient être opérationnelles d’ici 2015, date à laquelle certains manufacturiers comme Toyota, Hyundai et Honda, prévoient de commercialiser leurs premiers modèles.

Partenariat Public-Privé

Le projet HyFive est placé sous la coordination du bureau du maire de Londres. Boris Johnson, maire de la capitale britannique, s’est d’ailleurs montré enthousiasmé par le lancement du projet qui permettra de « démontrer que l’hydrogène constitue une option viable et que Londres est au premier rang en ce qui concerne les efforts pour que cela soit le cas ». Parmi les constructeurs automobiles engagés figurent BMW, Daimler, Honda, Hyundai, et Toyota, des manufacturiers qui se penchent tous sur le développement d’un modèle à pile à combustible et qui ont ainsi un intérêt particulier à voir les stations de recharge se multiplier en Europe. Le financement est assuré par la FCH-JU (Fuel Cell and Hydrogen Joint Undertaking), un partenariat public-privé relatif au développement de la technologie de la pile à combustible à l’hydrogène en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.