Le biodiesel

Biodiesel

Commençons par le début ! Qu’est-ce que le biodiésel ?

Non toxique, le biodiésel est un biocarburant biodégradable ! Il est produit à partie d’huiles végétales ou d’huiles de friture recyclées ; ceci veut dire qu’il ne contient aucun produit pétrolier.

Le biodiesel peut être utilisé pur en remplacement du diesel ou en mélange avec des concentrations jusqu’à 10 % ; l’avantage de ce carburant est qu’il ne demande pas de modification de votre voiture que ce soit au niveau du moteur, de l’alimentation ou du réservoir.

Attention de ne pas confondre le biodiesel et l’huile végétale !

Bon à savoir : le biodiésel est obtenu par un procédé chimique afin qu’il puisse être utilisé sans danger dans n’importe voiture équipée de moteur diesel.

Bon à savoir aussi : le biodiesel est en fait un ester méthylique que l’on obtient par réaction chimique au départ de deux composés à savoir un alcool léger et des matières grasses.

De par cette fabrication, le biodiesel satisfera aux strictes normes de qualité de carburant pour moteur diesel.

Que veut dire un biodiesel B5 ou B30 ?

L’indice indique la concentration en bio gazole du carburant commercialisé ; ainsi du B5 contient 5 % de bio gazole et les moteurs diesel admettent sans problèmes du biodiesel jusqu’au B30.

Le principal problème du biodiesel est lié au fait qu’il est principalement d’origine végétale et donc entre en conflit avec la production de l’alimentation. Pour cette raison, le Parlement Européen s’est prononcé pour réduire l’utilisation des biocarburants provenant de cultures de terres cultivées et ce d’ici 2020.

C’est ainsi que l’avenir pourra être l’utilisation de sources animales au lieu de sources végétales comme c’est le cas pour les biocarburants à base d’huile de colza, de tournesol ou de palmier.

Il faut bien admettre que l’utilisation des d’huiles végétales peut avoir un effet négatif ou néfaste pour l’environnement et la décision européenne consiste à limiter à l’utilisation du biodiesel à 6% de la consommation totale des transports en 2020.

Quel avenir donc pour le biodiesel ?

Il semble que l’utilisation des huiles animales puisse devenir l’avenir pour la production de biodiesel et un grand groupe français de la distribution se lance dans l’aventure en misant sur cette filière.

Du point de vue pollution, il ne faut pas oublier qu’un mélange B2 réduirait grandement la pollution ainsi que les importations de pétrole ; ceci constitue aussi un point important avant de rejeter le biodiesel sous la simple considération qu’il est produit à base d’huiles alimentaires et qu’il suffit de se pencher sur la solution des huiles animales ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.