Voiture hybride en montagne : est-ce idéal ?

Montagne et voiture hybride, une bonne entente ?Beaucoup de Français veulent participer à la protection de la planète, ainsi qu’économiser sur leur facture de carburant. Y compris les habitants des régions montagneuses. Justement : une voiture hybride, est-ce l’idéal dans les montagnes ?

Plusieurs caractéristiques sont propres aux régions montagneuses, passons les en revue :

1. Le relief : si vous vivez en montagne, vous faites probablement beaucoup de montées et de descentes, à relativement faible vitesse. Ce type de relief est tout à fait idéal pour une voiture hybride. Pourquoi ? Car les batteries de la voiture se rechargent quand vous freinez, et l’énergie est ensuite utilisée lorsque vous accélérez. Dès lors, de l’énergie sera récupérée lorsque vous descendez la montagne pour recharger la batterie, et lorsque vous remonterez la côte, vous pourrez rouler en tout-électrique ou en mi-électrique / mi-thermique. Dans tous les cas, cela vous fait économiser du carburant lors des montées.

2. Le froid : pas de problème spécifique.

3. Les routes difficiles : pour plus d’aérodynamisme, les voitures hybrides sont généralement assez basses. Sur des routes très bosselées, cela peut donc poser des problèmes. Il existe néanmoins des SUV ou 4×4 hybrides, même s’ils sont encore assez peu fréquents en Europe.

4. La neige et le verglas : les pneus des voitures hybrides ont une faible résistance pour économiser du carburant. En hiver, leur défaut est qu’ils peuvent manquer d’adhérence. Il sera donc indispensable d’avoir des pneus hiver si vous connaissez des épisodes neigeux régulièrement. Ce n’est pas vraiment un problème dans la mesure où le même investissement est nécessaire pour les voitures classiques.

5 réflexions au sujet de « Voiture hybride en montagne : est-ce idéal ? »

  1. patrick

    Doux rêveur que vous êtes, propriétaire d’une civic IMA de janvier 2009 et 12000km acheté neuve et vivant en montagne, je ne peut que constater qu’avec plus de 7l/100 de moyenne depuis son acquisition et une boite automatique cruellement dangereuse sur la neige, je ne peux que relativiser vos propos, un 4×4 hybride n’est pas forcement accessible à tous et prius insight et ima doivent rester à un usage principalement urbain où elles font merveille.

  2. Jean Lou

    Justement la question a poser ! et l’avis de PATRICK semble pertinent.

    J’habite à 900 mètres, dont 600 mètres de dénivelé sur 8kms.
    En montée, il y a des sections franchissables à 90 Km/h d’autres où vous passez à 25 km/h, ce qui suppose l’alternance fréquente des moteurs,alors ??? sans parler de la fiabilité …

    En descente, les mêmes paramètres inversés, mais quid du frein moteur ? Lequel est un élément sustantiel de la conduite en descente.

  3. marc

    bonne nouvelle: le 3008 hybride 4 n’a plus rien a voir avec les hybrides du passé car les moteur sont séparés et la fonction 4×4 fonctionne à merveille sur la neige. en plus la boite de vitesse est tout simplement incroyable de douceur rien à voir avec la dureté des véhicules allemand. bravo à Peugeot qui est vraiment la meilleure marque au monde.

  4. Ugo

    Je suis d’accord avec Patrick, votre article n’est qu’une théorie simpliste. En réalité l’apport des batteries en monté ne suffit pas à compenser la surconsommation engendrée par de fortes pentes et le poids élevé du véhicule.

  5. bardanis

    je ne comprends pas j’ai une 508 rxh hybride 4 en haute montagne + de 1300 m l’Électrique ne fonctionne plus !! Peugeot me dit que c’est normal car a une certaine altitude + température l’hybride ne fonctionne plus !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.