Voiturette électrique et golfette

Une voiturette électrique permet à une personne à mobilité réduite de se déplacer plus facilement ; la version golfette est elle principalement conçue pour le déplacement de une à deux personnes sur un terrain de golf. Comme tout engin électrique, il faut considérer la puissance du moteur qui va déterminer le type de parcours que l’on pourra effectuer (en particulier le franchissement des montées) et l’autonomie du véhicule caractérisée par la charge des batteries (exprimée en Ah). Comme ce genre de véhicule ne peut en général être mu que par le moteur électrique il est impératif de bien vérifier l’autonomie de la voiturette avant de prendre la route.

Permis de conduire ou pas ? En France la législation stipule que pour les personnes nées avant le premier janvier 1988 la conduite est libre, pour les personne nées après il y a lieu de passer le Brevet de Sécurité Routière type quadricycles légers. Le prix de ces voitures varient beaucoup selon les modèles et l’usage prévu. Il peut aller facilement jusque

Quelques paramètres importants à considérer lors de l’achat d’un tel véhicule :

– l’autonomie du véhicule en km
– le temps de recharge des batteries
– la pente maximale qu’il peut franchir
– la dimension en largeur principalement si le véhicule va aussi être utilisé à l’intérieur
– le système de freinage et de commande (principalement important si le véhicule est destiné à une personne âgée)
– neuf ou d’occasion

Il existe aussi une catégorie de voiturettes électriques avec une carrosserie complète pour 2 personnes ; ces voitures ont une autonomie moyenne de 80 km et peuvent atteindre des vitesses de 80 km/h. Leur prix est de l’ordre de 11.000 euro pour les moins chères. Par contre comme il s’agit cette fois de quadricycles lourds il faut avoir un permis B1 pour pouvoir les conduire.

A qui sont destinés ces véhicules ? Compte tenu de la place et de l’autonomie, ils conviennent particulièrement à des personnes seules ne se déplaçant pas au delà d’un rayon de 40 km, voire 30 pour garder une certaine sécurité.

Le grand débat : ces voitures sont-elles 100 % écologique ? Il faut tenir compte du fait que les batteries doivent être rechargées et donc consomme indirectement de l’énergie produite de manière classique. On ne peut donc pas vraiment parler de zéro émission.

La tendance est cependant à la production en série de petits modèles tels que le propose la société scandinave Think qui a conclu un partenariat avec la société française Mobivia.

Il semble donc que ces voiturettes aient un avenir au niveau de leur usage dans les villes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.