Comment entretenir et prendre soin de sa voiture hybride ?

Les voitures hybrides, compte tenu de leur contribution écologique, sont de plus en plus adoptées par les usagers de la route. Du fait de leurs caractéristiques, elles nécessitent un entretien particulier tout comme les voitures thermiques. Si vous êtes propriétaire de l’une de ces voitures, comment devrez-vous procéder pour en prendre soin ?

Entretenir la voiture hybride au quotidien

La voiture hybride est une automobile qui fonctionne avec deux sources d’énergie, d’où le terme « hybride ». Il s’agit de l’essence et de l’électricité et chacune de ces sources alimente un moteur distinct. Dans la pratique, la motricité est gérée à grande vitesse par le mode carburant et à faible régime par le mode électrique. Pour ce dernier, le moteur électrique est alimenté par une batterie auto- changeable (hybride classique), ou une rechargeable sur des bornes implantées sur la route.

Du fait de l’intermittence entre les deux systèmes de propulsion, certaines pièces connues pour vite s’amortir, bénéficient d’une durée de résistance plutôt considérable. Parmi ces pièces, on peut citer les freins, l’embrayage, ou encore le conduit d’échappement. La mixité de ce type de véhicule tient à tout le dispositif technologique mis en place. Lequel dispositif nécessite un entretien quotidien afin de profiter des privilèges que procure la voiture.

Chez soi

À domicile, le grand défi pour maintenir en bon état votre voiture hybride se situe au niveau de la batterie. Celle-ci s’expose facilement à un risque de dégradation, dans un état de faible charge sur une durée prolongée sans utilisation. Dans de telles circonstances, elle perd un peu de son autonomie à cause de l’oxydation. Il est donc préférable de la garder ou de la recharger à un niveau de remplissage d’au moins 50 % avant de mettre le véhicule en immobilisation. Vous pouvez monter à 75 %, mais au-delà, les dysfonctionnements de l’hybridation demeurent probables.

En ce qui concerne le stationnement chez soi, la meilleure chose à faire est de l’installer dans un endroit clos. La voiture supporte mieux les températures clémentes ou modérées. Un parking avec toiture isolant ne serait pas mal. N’oubliez pas de réajuster la pression des pneus.

En circulation

L’entretien en circulation est conditionné par vos réflexes de conducteur. Au volant de cette automobile hybride, il est recommandé d’avoir une conduite éco-responsable. Idéal pour rester en harmonie avec les propriétés de cette voiture écologique.

Sur les grands axes routiers, il serait judicieux de faire usage du moteur principal (thermique). En zone d’agglomération urbaine et sur de courtes distances plafonnées à 40 km environ, le système électrique convient parfaitement. Bien que selon l’hybridation, la batterie peut alimenter son moteur jusqu’à 130 km/h, vous pouvez bien vous en passer et permuter au moment opportun. En respectant cette alternance, vous faites de l’éco-conduite. Ce qui a pour but de préserver les composants de votre automobile plus longtemps, et de vous épargner les visites régulières au garage.

Au garage

Prendre soin de votre hybride au quotidien, c’est vous assurer de son bon fonctionnement. Cela, en allant au garage après chaque 15 000 km pour la vidange. Par ailleurs, les constructeurs font des recommandations sur les différents aspects à prendre en compte lors de l’entretien.

Les différences entre l’entretien d’un véhicule hybride et thermique

Une automobile hybride bénéficie d’un double système de motricité. De ce fait, le kilométrage effectué au bout d’une période n’est pas attribué à 100 % au moteur thermique, mais est réparti avec le moteur additionnel. C’est ce qui explique le fait que les révisions et vidanges, contrairement à un véhicule classique, s’effectuent après un grand kilométrage. Son entretien ne nécessite donc pas l’intervention régulière d’un professionnel. Aussi, vous échangerez très rarement les pièces du fait de l’usure quasi inexistante.

L’autre impact est le coût d’entretien sur la durée de vie du véhicule. Généralement, le tarif pour les différentes maintenances ne varie presque pas entre les deux catégories de véhicule. Par contre, le coût de revient de l’entretien global fait la différence. Ce qui s’explique par les écarts avantageux qui existent entre les tours cycliques au garage.

Sur le plan environnemental, les émissions de CO2 sont considérablement réduites, y compris la consommation de carburant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.