15 % des véhicules neufs seront électrifiés d’ici 2025 d’après Bosch

Bosch croit en une croissance rapide des ventes de véhicules électrifiés durant les 10 prochaines années grâce à l’avancée de la technologie des batteries électriques et à l’entrée en vigueur des normes d’émission de CO2 de plus en plus strictes. Les offres seront ainsi plus adaptées aux besoins des consommateurs.

 

siege robert bosch

 

Le Dr Volkmar Denner, président du conseil d’administration du groupe Robert Bosch, a rejoint le rang des patrons de l’industrie automobile qui sont convaincus de l’imminence du règne des véhicules électriques. Il a indiqué cette semaine lors d’un symposium à Bochum, Allemagne, que sa compagnie s’attend à ce que d’ici 2025, au moins 15 % des véhicules nouvellement immatriculés dans le monde soient équipés d’un groupe motopropulseur hybride. Pour justifier sa certitude, Denner évoque les nouvelles restrictions européennes en matière d’émission de CO2 qui entreront en vigueur à partir de 2020. « L’électrification portera les moteurs à combustion à de nouvelles dimensions », a-t-il notamment déclaré tout en soulignant que les SUV seront les premiers concernés par cette hybridation.

Des véhicules électriques et hybrides sur mesure

Le Dr Denner a également prédit au passage que les batteries électriques seront deux fois plus puissantes et deux fois moins chères que celles d’aujourd’hui d’ici 2020. Cela devrait se traduire par une hausse conséquente de l’autonomie en une seule charge des voitures électriques et hybrides rechargeables. Il estime qu’une telle évolution devrait rendre les véhicules électrifiés plus adaptés aux besoins quotidiens des conducteurs des grandes villes modernes, ce qui est indispensable pour le développement de la mobilité électrique et d’un transport respectueux de l’environnement. Denner a cité comme exemple à suivre pour l’industrie automobile la propagation rapide des scooters électriques en Chine. La Chine compte plus de 120 millions de ces deux-roues à zéro émission sur ses routes. Ces derniers y sont aussi populaires, car leurs autonomies (50 km en moyenne) couvrent la distance moyenne parcourue par les habitants en une journée et que leurs prix sont plus que compétitifs par rapport aux scooters à essence.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.