54 millions de voitures autonomes sur les routes d’ici 2035 d’après IHS Automotive

IHS Automotive croit au futur des voitures autonomes en prédisant un parc de 54 millions d’unités en 2035. L’étude réalisée par l’institut américain avance même que la technologie sera présente sur tous les véhicules en circulation après 2050 en partie grâce aux avantages sécuritaires qu’elle offre et à un prix de plus en plus concurrentiel.
google autonomous
La firme américaine IHS Automotive a publié les résultats d’une étude entièrement consacrée aux voitures autonomes et qui prévoit 11,8 millions de ventes annuelles et 54 millions d’exemplaires en circulation en 2035. Dénommée « Emerging Technologies : Autonomous Cars-Not If, But When », cette étude prévoit une montée en puissance graduelle de ces véhicules sans conducteur qui devraient constituer l’intégralité des modèles sur les routes à partir de 2050. Les 11,8 millions de modèles vendus seront composés de 4,8 millions de voitures totalement autonomes et de 7 millions de véhicules proposant à la fois l’autonomie et le contrôle par un humain. IHS estime que la technologie devrait être commercialisée à partir de 2025, avec un volume de vente de 230 000 unités pour l’autonomie partielle, et après 2030 pour l’autonomie totale.
Des avantages certains
IHS Automotive met en avant les avantages de l’autonomie pour appuyer ses prévisions optimistes. Egil Juliussen, analyste principal, a déclaré à ce sujet que la voiture sans conducteur sera bénéfique aussi bien pour la société que pour les conducteurs et les piétons grâce à la réduction des risques d’accident causé par les erreurs humaines. Les embouteillages et les émissions de CO2 devront également diminuer d’après l’étude puisque les voitures autonomes pourront être programmées pour plus d’efficience dans leurs modes de conduite. IHS Automotive appréhende toutefois deux séries d’obstacles incluant la cybersécurité et la fiabilité des logiciels utilisés ainsi que la mise en place d’un cadre légal adéquat dans chaque pays. Quant au prix, comparé à celui d’une voiture classique, il faudrait s’attendre à un supplément compris entre 5000 et 7300 euros en 2025. Cette différence passera à moins de 2500 euros en 2035.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.