Toshiba teste son système de recharge sans fil par résonance magnétique

Toshiba a mis sur route, au Japon, un bus électrique de taille moyenne rechargée grâce à un dispositif de recharge rapide sans fil par résonance magnétique. Contrairement à la recharge par induction électromagnétique, cette dernière est plus facile d’utilisation. La firme nippone et ses collaborateurs estiment que cette technologie va accélérer la promotion de ce mode de transport électrique.

bus électrique toshiba2

Innovation

Les dispositifs de recharge sans fil des voitures électriques sont devenus courants depuis quelques années, mais la firme japonaise Toshiba parvient à se démarquer en proposant à une technologie basée sur la résonance magnétique et non sur l’induction électromagnétique. Ce système est testé en condition réelle depuis le premier juin au Japon sur un bus électrique de taille moyenne. Ce dernier dessert l’aéroport Haneda de Tokyo au départ des locaux de l’All Nippon Airways Co. à Kawasaki, soit un trajet de 11 km sur autoroute ou voies rapides. Le bus est équipé d’une batterie développée en interne qui est spécialement conçue pour supporter les recharges et décharges rapides. Il lui faut 15 minutes pour accumuler assez d’énergie pour effectuer le trajet du test.

Plus de tolérance dans l’alignement

La recharge sans fil par résonance magnétique présente l’avantage d’être plus facile à utiliser que celle par induction électromagnétique. Elle tolère notamment un écart d’alignement de 20 cm en largeur et de 10 cm en longueur entre la plaque émettrice et la réceptrice. Les deux dispositifs peuvent également être séparés de 10 cm de hauteur sans que la performance en soit altérée. Le développement de ce système a été appuyé par le gouvernement japonais depuis 2014. Un autre programme de test sur un autocar électrique de plus petite taille est mené parallèlement à celui de Toshiba jusqu’à la fin de cette année. Le professeur Yushi Kamiya de l’Université de Waseda, qui a collaboré au développement de la technologie, a déclaré qu’il est « confiant que les résultats (de ce test) contribueront utilement à la promotion des bus électriques ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.