BMW i3 : 4 étoiles sur les crash-tests Euro NCAP

La BMW i3 a obtenu un score de 4 étoiles sur les dernières séries de test menées par l’Euro NCAP, l’agence européenne chargée d’évaluer la sécurité des véhicules. La petite citadine électrique a manqué les 5 étoiles à cause de certaines lacunes au niveau de la protection des piétons et du système d’aide à la conduite.

0001-001-bmw-i3-euro-ncap-crash-test-1-1385621442

La BMW i3 a dû se contenter d’une note de 4 étoiles lors des récents crashs-tests effectués par l’agence Euro NCAP. Même si elle n’est pas créditée des 5 étoiles, l’3 a obtenu un score tout à fait honorable notamment grâce à des résultats convaincants dans la catégorie de la protection des occupants, qu’ils soient adultes (note de 86 %) ou enfants (81 %). Le rapport de l’agence a souligné que la plupart des parties de la voiture offraient un niveau de sécurité élevé pour les passagers. Il mentionne notamment que « le compartiment réservé aux passagers est resté stable lors d’un impact frontal ». La citadine offre également une bonne performance lors des tests d’impact latéral avec un score maximum de 8 points à l’exception des tests sur un impact latéral avec un poteau qui révèle une faible protection de la poitrine des occupants.

Protection des piétons et assistance sécuritaire insuffisantes

Les tests d’Euro NCAP ont mis en évidence que les principales faiblesses de l’i3 en termes de sécurité résident dans la protection insuffisante qu’elle offre aux piétons en cas de collision et dans le système d’assistance sécuritaire (aide à la conduite). La BMW affiche respectivement des scores très moyens de 57 % et de 55 % pour ces deux catégories. Le problème vient du capot dont la partie avant « est mauvaise et ne marque aucun point ». Ce capot n’offre également « qu’une protection marginale à la tête (du piéton), avec un résultat médiocre au niveau de la base du pare-brise ». La note du système d’assistance sécuritaire souffre quant à elle de l’absence d’un dispositif de rappel du port de ceintures pour la banquette arrière et de l’inéligibilité de la technologie de reconnaissance de signalisations routières pour une évaluation de l’Euro NCAP étant donné que cette dernière pourrait ne pas être installée sur tous les exemplaires de l’i3.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.