Borne de recharge sans fil : certification Intertek pour Evatran

Le système Plugless L2, le premier dispositif de recharge électrique sans fil commercialisé au grand public aux États-Unis, a reçu une certification Intertek qui garantit la qualité et la sécurité du produit. Une telle certification constitue une étape importante pour la vulgarisation de la technologie qui pourrait accélérer l’adoption des véhicules électriques par les consommateurs.

 

Chargeur-sans-fil-evatran

 

La firme américaine Evatran a obtenu la certification « ETL » d’Intertek pour son chargeur sans fil pour véhicule électrique Plugless L2. Commercialisée sur le marché américain depuis le mois de janvier 2014, la Plugless L2 devient ainsi le premier dispositif de son genre à bénéficier de cette certification qui est un gage de sécurité et de qualité pour les consommateurs. « La sécurité a toujours été la priorité pour le système Plugless, alors nous sommes fières d’avoir complété les tests requis pour arborer le sigle ETL », a notamment déclaré Rebecca Hough, PDG et co-fondateur d’Evatran. Elle a ajouté que grâce à cette certification, sa compagnie peut désormais proposer aux consommateurs « le système de recharge le plus innovant du marché avec le degré le plus élevé de sécurité et de fiabilité ».

Une avancée importante pour la technologie

Même si son impact se limite pour l’instant au seul marché nord-américain, cette certification Intertek, une entreprise reconnue pour la fiabilité de ses services depuis plus de 100 ans, constitue une étape importante pour la commercialisation à grande échelle de la technologie de recharge sans fil. Tim Hubbard, vice-président d’Intertek, a d’ailleurs admis que l’opération est « un accomplissement majeur » majeur pour sa compagnie étant donné l’importance de cette technologie avancée de recharge pour l’adoption massive des véhicules électriques. La Plugless L2 a également fait l’objet d’essai par des firmes américaines, partenaires d’Evatran, comme Google, Hertz ou Duke Energy. Ces dernières ont utilisé le système pendant plus de 2 ans, soit près de 16 000 heures de charge, sans rencontrer aucun incident. Quant au temps de charge, il est le même que sur un dispositif filaire classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.