Les bus électriques BYD vont enfin arriver en France

BYD va lancer ses bus électriques en France à partir de cette année. Le constructeur est ambitieux et va proposer une large gamme de modèles avec une autonomie de 200 km à 300 km en fonction des besoins de chaque opérateur. Les premiers exemplaires devraient se retrouver dans les rues des villes françaises dès l’été prochain.

 

BYD bus électrique

 

La France figure jusqu’ici parmi les rares pays à avoir résisté aux sirènes des bus électriques BYD, mais la situation devrait changer dès cette année. En effet, le constructeur chinois a lancé une offensive de charme à l’endroit des opérateurs de transport en commun de l’Hexagone. C’est un autocar électrique de 12 mètres que BYD a mis en avant lors de l’annonce de l’initiative. Ce dernier peut accueillir 51 passagers et propose une autonomie de 200 km grâce à une batterie fer-phosphate. Attendu pour un lancement en 2017, cet autocar devrait même être précédé par une version plus classique, probablement la K9, qui peut transporter 90 passagers avec une autonomie de 300 km. D’autres modèles de 8 mètres et 18 mètres sont également au programme.

BYD compte se servir de ces modèles et de ses expériences internationales réussies pour remporter les appels d’offres que plusieurs municipalités et opérateurs français vont lancer à partir de cette année. Pour rappel, la loi sur la transition énergétique impose une électrification de la totalité des parcs automobiles destinés au transport en commun à partir de 2025 avec une mise en œuvre progressive. Malgré son arrivée tardive, BYD ne devrait avoir aucun mal à percer vu les performances affichées par ses bus électriques partout dans le monde. L’autonomie de plus de 300 km en condition réelle figure parmi leurs plus grands atouts. Les constructeurs européens, dont le français Bolloré, sont prévenus. Les usagers sont quant à eux impatients.

 

.

 

Une réflexion au sujet de « Les bus électriques BYD vont enfin arriver en France »

  1. nouh

    Pour les villes de province, il est en effet étonnant que des bus électriques ne soient pas en service, peu importe leur provenance. La mise en œuvre des installations de recharge étant plus facile dans des centres bus situés le plus souvent en banlieue.
    Par contre, pour Paris et ses centres bus intramuros et même en proche banlieue, l’installation des postes de charge électrique posera problème tant pour l’acheminement des sources électriques et leurs utilisations en milieu urbain(installations classées).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.