BYD Qin: commercialisation aux États-Unis en 2015

BYD Auto projette de lancer son dernier modèle 100 % électrique Qin sur le marché américain à partir de 2015. Cette opération reflète les ambitions internationales du constructeur chinois qui assure avoir amélioré le design et la fiabilité de ces véhicules après une première tentative non concluante de conquête des marchés occidentaux en 2010.

BYD Qin

Dans une récente interview accordée à un magazine automobile en ligne, Stella Li, vice-président de BYD Auto aux États unis, a révélé l’intention de sa compagnie d’introduire environ quatre modèles sur les marchés américains vers la fin de l’année 2015. L’identité de ces quatre modèles n’a pas été précisée, mais il est plus que probable que l’un d’entre eux sera la BYD Qin, une berline sportive à motorisation hybride rechargeable commercialisée en Chine depuis le 17 décembre 2013.  Ce modèle est également disponible au Costa Rica et devrait s’attaquer à d’autres pays de l’Amérique latine au cours de cette année 2014. La Qin affiche des performances intéressantes avec un groupe motopropulseur hybride développant 315 ch et 440 Nm de couple pour une consommation annoncée de 2 litres au 100 km. Elle offre une autonomie en mode électrique de 50 km grâce à une batterie fer-phosphate de 10 kWh.

Mieux armé qu’en 2010

Ces performances figurent d’ailleurs parmi les principales raisons ayant poussé le constructeur chinois à retenter l’aventure américaine après une première expérience ratée en 2010. À cette époque, BYD avait en effet annoncé son intention de vendre une dizaine de milliers de véhicules rechargeables par an aux États-Unis avant de se rétracter face à l’indifférence des consommateurs locaux qui jugeaient les modèles proposés, dont l’e6, assez médiocre. Pour cette seconde tentative, BYD semble mieux équipé avec la Qin et une crédibilité en nette augmentation. Stella Li reconnait à ce sujet qu’avant, sa compagnie « avait la passion, mais aucune marque, aucune histoire, aucun capital et aucun avantage compétitif » avant d’ajouter que désormais « BYD n’est devenu plus à la mode et a amélioré son design et la sécurité, il ne cherche plus à être le plus compétitif en termes de prix, mais dans la qualité et l’innovation ».

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.