Circulation alternée à Paris : les propriétaires d’hybrides et de 100 % électriques avantagés

L’instauration d’une journée de circulation alternée à Paris et ses environs le lundi 17 mars 2014 a accentué les avantages des véhicules électriques et hybrides qui ne sont pas concernés par les restrictions. Les camionnettes électriques ont été exclues de la liste des exceptions, mais la situation devrait être rectifiée pour une éventuelle prochaine fois.

 

circulation-paris

 

Contrairement à la majorité des conducteurs parisiens qui ont dû s’adapter, tant bien que mal, à l’interdiction de circulation de certaines catégories de véhicule, les propriétaires de voitures hybrides et 100 % électriques ont eu le luxe de ne rien changer à leurs habitudes durant la journée d’hier, 17 mars 2014.  Comme prévu, la préfecture de police de la ville de Paris a, en effet, veillé à l’application de la circulation alternée au sein de la capitale française et de 22 de ses communes environnantes. Les véhicules à moteur thermique portant une immatriculation se terminant par un chiffre pair ont, entre autres, été interdits à la circulation. Les contrôles ont été  assurés par plus de 700 policiers qui ont distribué des contraventions comprises entre 2 et 22 euros pour toutes les infractions. Ainsi, le ministre de l’écologie, Philippe Martin, a indiqué que « 90 % des véhicules en circulation dans la capitale avaient une plaque impaire ».

Résultats satisfaisants

La décision d’instaurer une journée de circulation alternée a été adoptée par le gouvernement pour réduire le pic de pollution de la région Ile de France, jugé trop élevé. Les résultats ont été satisfaisants notamment en termes de diminution du trafic routier (62 % de bouchons en moins comparé au niveau d’un lundi normal), mais cette journée a surtout mis en évidence les avantages liés à la possession d’un véhicule écologique électrique ou hybride et ceux procurés par le recours à des systèmes d’autopartage comme l’Autolib’. Il faut cependant signaler que les conducteurs de camionnettes électriques ont eu la désagréable surprise de constater que leurs véhicules ne font pas partie des catégories exemptées de l’interdiction. Cette anomalie devrait être corrigée avant le prochain rendez-vous, dont la date reste encore à déterminer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.