Fin des voitures à moteur à combustion : en 2030 pour le PDG de Porsche

Lors d’une récente interview, Oliver Blume, Pdg de Porsche prédit indirectement la fin des voitures à moteur à combustion pour 2030. Même la Porsche 911, dernier rempart de la technologie, devrait s’électrifier.

La Porsche 911 ne résistera pas à l’appel de l’électrique.

Les constructeurs s’accordent à reconnaître que le futur de l’industrie automobile passe par l’électrification. Porsche, par son Pdg, va encore plus loin en anticipant la fin des voitures à moteur à combustion pour 2030. « Je vais m’aventurer à prédire que, d’ici 2030, la Porsche la plus sportive sera électrique », a-t-il indiqué durant une interview citée par Electrek. Oliver Blume ajoute que même la mythique 911 devrait céder. La compagnie reconnaissait pourtant récemment que celle-ci serait la plus difficile à électrifier. Autrement dit, si la Porsche 911 franchit le cap, tous les autres modèles abandonneront les moteurs à combustion. Ils suivront les traces de la Porsche Mission E, première voiture électrique de la marque, attendue en 2019.

L’hybridation pour patienter

En attendant cette fin des voitures à moteur à combustion, Blume priorise l’électrification partielle (hybridation).  Le Pdg concède que les obstacles à un abandon total de l’ancienne technologie demeurent nombreux. Ils sont techniques, structurels et économiques. Sur ces points, il se contente de rappeler l’autonomie insuffisante et le temps de charge élevé. Le manque d’infrastructures et les doutes quant à l’efficacité écologique réelle des voitures électriques sont également évoqués. D’un autre côté, les efforts pour corriger ces lacunes se multiplient. Et les nouveaux standards d’émission de CO2 en Europe réduisent la marge de manœuvre de l’industrie.

Une réflexion au sujet de « Fin des voitures à moteur à combustion : en 2030 pour le PDG de Porsche »

  1. BAILLEUL

    Voilà qui devrait intéresser les pouvoirs publics européens qui se disent « lobby-free » :
    commander une étude pour lever les « doutes quant à l’efficacité écologique réelle des voitures électriques ».
    Il faudra alors comparer les résultats de cette étude avec « l’efficacité écologique » des voitures électriques alimentées par une « pile » à hydrogène….qui ne rejette que de la vapeur d’eau et réduit le poids roulant des dits-véhicules .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.