Fisker automotive : finalement reprise par un investisseur de Hong Kong

Alors qu’un groupe d’investisseurs allemand a été pressenti pour racheter le constructeur Fisker Automotive, le gouvernement américain aurait finalement cédé le contrôle à un magnat de la finance hongkongais.

 

La Fisker Karma qui attend toujours son entrée en phase de production

La Fisker Karma qui attend toujours son entrée en phase de production

Le département américain de l’énergie (DOE) a cédé les droits rattachés au prêt de 168 millions de dollars (126 millions d’euros) qu’il a accordé au constructeur Fisker Automotive à un investisseur de Hong-Kong dénommé Richard Li. L’information a été rapportée par l’Agence Reuters qui a ajouté que le rachat de ce prêt devrait permettre à Li de restructurer la compagnie à sa guise sans l’encombrement des obligations liées au financement gouvernemental. La décision de la DOE a été justifiée par son incapacité à trouver « une possibilité réaliste de vente » de l’entreprise dans son intégralité qui lui aurait permis de récupérer la totalité de son investissement. La compagnie reste toutefois sous la menace d’une faillite puisque le montant des factures impayées est encore très élevé.

Signature imminente

Si la transaction est confirmée, Richard Li, qui n’est autre que l’un des actionnaires actuels de Fisker Automotive, pourrait coiffer de nombreux concurrents déjà assez proches d’un accord avec le DOE. Le mois dernier, le consortium allemand Fritz Nol a formulé une offre formelle à hauteur de 25 millions de dollars (18,75 millions d’euros), mais l’opération n’a pas été concrétisée jusqu’à présent. L’offre de Li est quant à elle estimée à 30 millions de dollars (22,5 millions d’euros) même si aucune information officielle à ce sujet n’a été communiquée. D’après Reuters, le département de l’énergie n’a pas annoncé officiellement l’acheteur de Fisker Automotive, mais il est actuellement en train de finaliser les détails de l’opération. D’autres investisseurs étaient également sur le coup à l’instar du groupe chinois Wangxiang et de Bob Lutz, un ancien de General Motors. Dans tous les cas, les fans de la Fisker Karma, la sportive luxueuse et l’unique concept développé par le constructeur à ce jour, peuvent afficher leur optimisme quant à une future production.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.