Industrie automobile : les voitures électriques menacent l’emploi

D’après une étude effectuée pour le compte des  syndicats, le passage de l’industrie automobile allemande aux voitures électriques met en péril 75 000 emplois. Les contestations sur le sujet se font d’ailleurs de plus en plus pressantes partout dans le monde puisque l’inquiétude est partagée.

Etude à l’appui

Les syndicats semblent désormais unanimes. Le passage de l’industrie automobile à l’ère de l’électrification va entraîner des pertes d’emploi. Pour justifier leurs inquiétudes, les syndicats du secteur automobile allemand ont même commandité une étude sur la question auprès de l’institut spécialisé Fraunhofer. Le résultat s’avère sans appel. À terme, 75 000 emplois pourraient disparaître. Ceux qui concernent directement la fabrication et l’assemblage des éléments de groupe motopropulseur seront les plus touchés. Leurs nombres atteignent pourtant 210 000 en Allemagne, d’après les syndicalistes.

Les employés de l’industrie automobile allemande ne sont pas les premiers à tirer la sonnette d’alarme sur ce point. Leurs homologues sud-coréens n’ont pas hésité à qualifier le passage à l’électrique de désastre. La fameuse « Union », au Royaume-Uni, a également récemment élevé la voix pour attirer l’attention du gouvernement.

Effets dramatiques

La prévision de l’institut Fraunhofer s’appuie sur des données fournies par Daimler, BMW et Volkswagen. Elle repose également sur l’hypothèse d’un développement raisonnable de l’industrie. En effet, l’étude s’attend à ce que d’ici 2030, les modèles électriques atteignent 25% de part de marché et les hybrides 15%. Les syndicalistes craignent quant à eux une adoption plus rapide des voitures électriques. Une vulgarisation qui aura des effets plus dramatiques sur l’emploi. Ils affirment que les nouveaux postes créés par l’électrification de l’industrie automobile ne compensent pas ceux qui sont supprimés à cause de l’abandon de la production des moteurs à combustion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.