Jeep n’écarte pas l’hybridation et l’électrification

La marque américaine Jeep a révélé qu’elle considérera une version hybride, voire 100 % électrique, de ses tout-terrains étant donné que ces technologies sont désormais incontournables. Cette adoption passe toutefois par une plus grande compréhension et une maîtrise de ces systèmes dont la fiabilité ne convainc pas encore le constructeur.

Jeep a déjà développé un prototype hybride rechargeable de la Wrangler en 2008, mais sans suite.

Jeep a déjà développé un prototype hybride rechargeable de la Wrangler en 2008, mais sans suite.

Le constructeur mythique de voiture tout-terrain Jeep envisage d’équiper ses modèles d’une motorisation hybride ou électrique dans le futur. C’est du moins ce qui ressort des déclarations de Steve Bartoli, un haut responsable de cette branche du groupe américain Chrysler pour l’Asie-Pacifique, rapportées par le magazine australien Drive. Bartoli a indiqué que le passage à l’électrification est « inévitable » et offre « beaucoup d’opportunités » à la compagnie pour le développement des prochaines générations de quatre roues motrices. Ce caractère incontournable s’explique en partie par le durcissement des réglementations en matière d’émissions de CO2 partout dans le monde, notamment en Europe qui va passer à un maximum de 95g/km à partir de 2021. Cependant, l’avantage que procure un moteur électrique en termes de couple instantané et de réglage de conduite possible est également considérable surtout en usage hors-piste.

… mais reste prudent à cause de la fiabilité et de l’autonomie

Même si ces révélations peuvent soulever l’optimisme chez les fans de la marque, la prudence reste de mise puisque Steve Bartoli a tenu à tempérer ses déclarations en mettant en avant les inquiétudes de Jeep quant à la fiabilité des systèmes hybrides et électriques dans un environnement tout-terrain. Il a expliqué qu’avant de songer au lancement d’un hybride, les ingénieurs de la compagnie auront besoin d’être certains que le bloc électrique et la batterie seront assez solides pour une utilisation intensive en condition extrême. « Nous voulons toujours nous assurer qu’une Jeep soit capable de vous ramener chez vous », a-t-il notamment lancé. Un modèle 100 % électrique pose encore plus de problèmes à cause du coût et de la complexité de la technologie alors qu’à ce stade l’autonomie reste encore trop limitée pour un véhicule conçu pour l’aventure. Des points que Jeep « a encore besoin de comprendre un peu plus » avant de se lancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.