La Poste teste un camion électrique Renault à prolongateur d’autonomie à l’hydrogène

Une Renault Maxity électrique à prolongateur d’autonomie à pile à combustible est actuellement à l’essai par les services postaux de la ville de Dole. Le constructeur veut utiliser cette expérience pour renforcer ses connaissances sur la technologie. La Poste continue quant à elle de montrer l’exemple en termes de mobilité écologique.

 

renault maxity pile à comustible

La Poste renforce son engagement pour la promotion des moyens de transport écologiques en menant un nouveau programme de test d’un modèle à pile à combustible à l’hydrogène après celui de la Renault Kangoo équipée par Symbio FCell. Pour cette fois, la compagnie essaye une Renault Maxity électrique avec prolongateur d’autonomie à pile à combustible pour une période d’une année. La Maxity est opérationnelle au niveau des services de La Poste de la ville de Dole dans le Jura. Grâce au prolongateur, également développé par Symbio FCell, elle propose une autonomie totale de 200 km (100 km auparavant) grâce à une batterie lithium-fer-phosphate de 42 kWh et au prolongateur de 20 kW alimenté par 2 réservoirs d’hydrogène de 75 litres chacun.
Le constructeur compte profiter de ce programme pour « explorer toutes les pistes potentielles offertes par la technologie de la pile à combustible à l’hydrogène compte tenu des conditions actuelles d’opérations », d’après les termes du communiqué de presse publié lors du lancement du programme il y a quelques semaines. La Maxity 4,5 tonnes a été spécialement configurée pour intégrer le prolongateur d’autonomie malgré les 300 kg de ce dernier. Elle conserve une capacité de chargement de 1 tonne et atteint une vitesse de pointe de 90 km/h. Deux employés de La Poste ont été spécialement formés pour la conduite du camion électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.