L’assurance d’une voiture électrique: prix et caractéristiques

Avec 31.000 nouvelles immatriculations en 2018, soit 2,7% du marché des véhicules neufs, la voiture électrique reste encore marginale. Mais avec une progression des ventes de plus de 25% par an, et des progrès technologiques en rapide croissance, elles sont amenées à devenir de plus en plus courantes. Ainsi, les modèles hybrides, solution intermédiaire entre le moteur thermique et le tout électrique, représentent déjà 5% du marché des véhicules neufs, avec une croissance des ventes de près de 30% en 2018.

Bien qu’une voiture électrique soit très différente d’une voiture à moteur thermique, la législation est la même: il est obligatoire de s’assurer au minimum au tiers. Voyons dès lors les principales caractéristiques des assurances pour voitures électriques, ainsi que leur coût.

Malgré l’obligation commune de s’assurer, l’électrique présente quelques particularités qui impacteront votre contrat d’assurance:

  • étant donné leur prix encore assez élevé, on préférera assurer sa voiture électrique en tous risques ;
  • vérifiez qu’une assistance panne électrique 0km est incluse, utile en cas de système électrique défectueux ;
  • le changement de batterie ou le remorquage jusqu’à la station de charge la plus proche ;
  • assurez-vous également de la couverture d’éventuels sinistres causés par la recharge de la batterie à des tiers (dommages à l’installation électrique d’une maison d’un particulier, un ami que vous visitez, par exemple) ;
  • par ailleurs, vérifiez que votre assureur possède un réseau de réparateurs conventionnés suffisamment important pour qu’ils puissent réparer une voiture électrique: tous les garagistes ne s’y sont pas encore formés ni équipés.

Une autre spécificité des véhicules électriques concerne les batteries: celles-ci sont souvent louées au fabricant, et donc en cas de défaut ou sinistre, celui-ci devient une partie prenante et sa responsabilité peut également être engagée. Vérifiez à cet effet votre contrat de location des batteries. Cet aspect n’est pas négligeable car la batterie est l’élément d’usure le plus cher du véhicule.

Un conseil: prévenez votre assurance habitation afin de s’assurer que celle-ci vous couvre si un incendie, ou d’autres dommages, arrivaient a votre habitation lorsque vous rechargez votre véhicule. Une batterie au lithium défectueuse présente en effet un danger d’incendie et d’explosion.

Le coût pour assurer son véhicule électrique est, quant à lui, souvent un peu moins cher que d’assurer un véhicule classique car les accidents constatés sont moins nombreux. Les raisons en sont qu’un conducteur de voiture électrique peut choisir d’adopter une conduite plus souple pour préserver l’autonomie de sa batterie ; mais aussi grâce aux systèmes d’intelligence artificielle (anti-collision, freinage automatique, auto-pilote, etc) plus développés dans ces véhicules. Au total, ce sont généralement 10 à 30% d’économies sur l’assurance, par rapport à des véhicules thermiques comparables.

Plus précisément, comptez environ 300 à 400 euros par an (avec un bonus de 50%) pour les voitures électriques de gamme moyenne (Nissan Leaf par exemple) à 8-900 euros pour les modèles haut de gamme de Tesla, en tous risques, toujours avec un bonus de 50%. Aujourd’hui, quasiment tous les assureurs ont développé des offres prenant en compte les spécificités des voitures électriques, n’hésitez donc pas à comparer en ligne.

Astuce: si vous possédez une voiture électrique à faible autonomie et roulez peu, privilégiez une assurance au kilomètre qui sera généralement moins chère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.