Madrid et Barcelone se lancent dans l’autopartage de voitures électriques

Les villes espagnoles de Madrid et Barcelone vont s’équiper d’un système de partage de voitures électriques en libre-service utilisant la Nissan Leaf. À la différence des autres systèmes d’autopartage existants en Europe, le système espagnol reposera sur l’utilisation d’un Smartphone.

 

Les responsables d'ALD Automotive et de Nissan en Espagne lors de la présentaiton des Nissan Leaf destinées à constituer la flotte du système d'autopartage.

Les responsables d’ALD Automotive et de Nissan en Espagne lors de la présentaiton des Nissan Leaf destinées à constituer la flotte du système d’autopartage.

Les deux plus grandes villes espagnoles, Madrid et Barcelone, ont décidé de concrétiser leurs engagements en faveur d’un réseau de transport plus propre en adoptant un système d’autopartage de voiture électrique. À travers un partenariat entre la branche européenne de Nissan et la compagnie française ALD Automotive, une firme spécialisée dans la gestion de parcs automobiles et de flottes, les habitants pourront désormais louer une Nissan Leaf sur une base horaire et aussi longtemps qu’ils le souhaitent. Au total 23 exemplaires de la compact 100 % électrique japonaise seront à la disposition des clients pour leurs déplacements professionnels, personnels et même pour effectuer des livraisons importantes. L’offre s’adresse particulièrement aux petites entreprises qui n’ont pas les moyens de se constituer et de gérer une flotte automobile.

Une application mobile en guise carte d’abonnement

Ce système espagnol est inspiré d’un schéma qui a déjà fait ses preuves en Allemagne, en Estonie ou en France, même si l’Autolib’ parisien et le Bluely de Lyon s’adressent surtout aux particuliers. Il se distingue cependant de ces derniers par le fait que l’utilisation du service ne requiert pas la possession d’une carte d’abonné. Cette carte est remplacée par une application mobile qui permet aux utilisateurs de trouver et de réserver le véhicule le plus proche et qui fait également office de clé. Les services seront tarifés à 6 euros pour la première heure et à 3 euros/heure pour toutes périodes supplémentaires d’utilisation sans toutefois dépasser 30 euros la journée. Les recharges sur des bornes rapides sont incluses dans ces prix.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.