Mercedes-Benz : bientôt un groupe hybride avec un moteur 3 cylindres

Un haut responsable de Daimler AG, la maison mère de Mercedes-Benz, a révélé que le constructeur allemand pourrait utiliser un petit bloc 3 cylindres sur ses futurs modèles compacts hybrides pour remédier au manque d’espace. La commercialisation de ce nouveau groupe motopropulseur ne devrait toutefois pas intervenir dans l’immédiat.

 

mercedes classe A 2012

La Mercedes Classe A de 2012 est l’un des modèles compacts les plus populaires de la marque.

 

Les restrictions en matière d’émission de CO2 en Europe pourraient avoir raison des traditions automobiles les plus solidement ancrées. En effet, Bernhard Heil, responsable du développement des groupes motopropulseurs de Daimler AG, a annoncé que la filiale de cette dernière, Mercedes-Benz, envisage de recourir à un moteur 3 cylindres sur les systèmes hybrides de ses futurs modèles compacts. Cette révolution chez la marque allemande ne concernera que les véhicules hybrides à traction avant et est dictée par des considérations techniques. Les ingénieurs de Mercedes eux-mêmes ne sont pas totalement convaincus par cette orientation, mais n’ont pas d’autres choix étant donné que les moteurs de 4 cylindres et plus auront du mal à s’intégrer dans la configuration de montage transversal du motopropulseur propre aux compactes.

Pas dans l’immédiat

Bernhard Heil a notamment indiqué que « le moteur 4 cylindres a ses limites quand il s’agit d’installer une motorisation hybridée sous le capot avant ». Les modèles à propulsion arrière et ceux des segments autres que les compactes continueront ainsi à être équipés d’un bloc 4 cylindres ou plus même en cas d’hybridation. Ce nouveau moteur 3 cylindres ne devraient d’ailleurs pas être commercialisé avant deux ou trois ans puisque Mercedes ne propose actuellement aucune motorisation hybride parmi ses gammes de compacte A, B, CLA et GLA et aucune annonce n’a été faite dans le sens d’un changement de cette situation dans un futur proche.  Si le projet se concrétise, le constructeur français Renault, avec qui Daimler AG mène un partenariat fructueux depuis 2010, est en bonne position pour fournir le nouveau petit moteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.