Opel en dévoile plus sur l’Ampera-e, la cousine européenne de la Chevy Bolt

L’Opel Ampera-e, version européenne de la Chevrolet Bolt, sera présentée officiellement lors du Mondial de l’automobile de Paris 2016. Les premiers détails du groupe motopropulseur sont connus et sont prometteurs. La commercialisation est programmée pour l’année prochaine.

opel ampera-e

150 KW, 0 à 50 km/h en 3,2 secondes

Faire oublier l’échec de l’Opel Ampera. C’est la lourde tâche qui incombe à la nouvelle Ampera-e que le constructeur allemand va présenter officiellement au Mondial de Paris en septembre. Outre la dénomination, il est désormais connu que la version européenne de la Chevrolet Bolt sera équipée d’un moteur 100% électrique de 150 KW qui lui permettra d’accélérer de 0 à 50 km/h en 3,2 secondes. L’autonomie n’a quant à elle pas encore été révélée, mais elle devrait être similaire à celle de la Bolt, c’est-à-dire environ 320 km (standards américains). Opel s’est limité à affirmer que l’Ampera-e proposera une autonomie significativement longue. La connectivité sera également au rendez-vous puisque pas moins de 7 dispositifs pourront être reliés sans fil au véhicule.

Plaisir et performance

De telles performances devraient permettre à l’Opel Ampera-e de concurrencer les BMW i3 et autres Renault Zoe ou Nissan Leaf. Elle « permettra à l’électromobilité d’être entièrement adaptée pour une utilisation quotidienne et prête pour le futur », d’après Karl-Thomas Neumann, PDG de la compagnie. Ce dernier a ajouté que l’Ampera-e « démontre de manière impressionnante comment la durabilité et le plaisir de conduite peuvent former une unité ». Il reste à surmonter la réputation laissée par l’Opel Ampera, la version européenne de la Chevrolet Volt. Le nom qui prête à confusion (Ampera et Ampera-e) ne va pas forcément aider, mais le groupe General Motors semble y tenir. Le lancement est prévu pour l’année prochaine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.