PSA Peugeot-Citroën va faire son entrée en Formule E

PSA Peugeot-Citroën devrait s’engager en Formule E à partir de la saison prochaine. Le groupe veut renforcer son engagement en matière de mobilité électrique et éviter de se faire distancer par les autres constructeurs qui sont nombreux à envisager la même démarche.

 

virgin racing formule e

 

Dans la continuité de ses efforts pour promouvoir les véhicules électriques, le groupe PSA Peugeot-Citroën envisage de s’engager dans le championnat de Formule E à partir de la saison prochaine. D’après les informations du magazine Autosport, le constructeur français va s’associer avec l’écurie Virgin Racing, actuellement 3ème du championnat au classement par équipe. Ce championnat réservé aux véhicules électriques constituera une vitrine de choix pour le groupe qui est à la recherche d’une plus grande visibilité sur le marché de la mobilité électrique. À travers une telle démarche, PSA renforce également son engagement dans le développement de la technologie électrique sous l’impulsion du PDG Carlos Tavares, récemment débauché de chez le rival Renault. Il y a quelques jours, le groupe a déjà effectué une sortie remarquée en annonçant son intention de produire une voiture électrique nouvelle génération plus performante d’ici 2020.

Forte concurrence en vue

PSA Peugeot-Citroën ne sera pas le seul constructeur à faire son entrée dans cette version électrique de la Formule 1. En effet, contrairement aux réglementations actuelles qui obligent toutes les écuries à utiliser le même modèle, la Spark Renault SRT 01E, les concurrents sont autorisés à développer leurs propres motopropulseurs à partir de l’année prochaine. De nombreuses compagnies majeures, dont Mercedes-Benz et Volvo, sont ainsi pressenties pour sauter sur l’occasion et commencer à faire de l’ombre à Renault et Audi qui dominent le championnat actuel à travers les écuries E-DAMS et ABT. Sur le long terme, les promoteurs de la Formule E projettent d’accorder une liberté quasi-totale aux écuries dans le développement de leurs monoplaces (à l’instar de ce qui se fait dans la Formule 1), ce qui devrait attirer davantage de constructeurs.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.