Saab : NEVS demande un moratoire pour le paiement de ses dettes

NEVS, le propriétaire de la marque Saab depuis 2012, a sollicité de la justice suédoise un délai supplémentaire pour le paiement de ses créanciers. Il souhaite conclure des accords avec deux constructeurs majeurs avant de régler ses arriérés.

 

Saab 9-3 2014

 

Le groupe chinois NEVS a demandé au Tribunal suédois une protection à court terme contre des créanciers qui menacent d’exiger un remboursement, en attendant la conclusion des négociations d’accords de financement en cours avec deux constructeurs automobiles majeurs non identifiés. « Les négociations tripartites que nous avons avec deux manufacturiers automobiles continuent de progresser, mais sont complexes et ont pris plus de temps que prévu », a notamment déclaré Mattias Bergman, PDG de la compagnie, à Reuters. Ce dernier demande ainsi plus de temps pour finaliser le processus. Pour rappel, NEVS, qui a racheté Saab en 2012, a suspendu la production de la Saab 9-3 en mai dernier faute de fonds.

NEVS compte actuellement près de 1 000 fournisseurs. Bien que la plupart d’entre eux sont d’accord pour patienter jusqu’à l’issu des négociations, quelques-uns ont saisi l’autorité suédoise chargée des recouvrements, ce qui a poussé NEVS à solliciter la protection du Tribunal pour éviter de compliquer davantage le processus. Le redressement de la marque est d’ailleurs en bonne voie puisqu’un prototype de la 9-3 électrique a été présenté un peu plus tôt durant ce mois d’août.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.