Salon de Francfort : les supercars allemands adoptent un régime écologique

Les constructeurs allemands présents au Salon de l’automobile de Francfort ont choisi de mettre en avant leur savoir-faire en matière de combinaison puissance-économie d’énergie. Outre la i8 de BMW, la S 500 hybride de Mercedes, Porsche a également présenté officiellement un supercar « vert » avec sa nouvelle 918 Spyder Hybride et ses 3,28 litres/100 km.

porsche 918 spyder hybride

Nouvelle ère

L’heure est à une prise de conscience écologique et le Salon international de l’automobile de Francfort constitue une vitrine pour les constructeurs pour démontrer leur bonne volonté et les dernières technologies « vertes ». Même les modèles les plus sportifs deviennent écologiques puisque économie d’énergie ne rime plus forcément avec perte de puissance. Les marques à tradition sportive allemandes l’ont bien compris et le directeur général de BMW, Norbert Ruthofer, a déclaré à ce sujet : « nous nous trouvons à l’aube d’une nouvelle ère, nous croyons en l’électromobilité et nous l’apporterons sur la route ». En effet, la version de production de la BMW i8 Hybride, un coupé sportif aux performances d’une M3 mais consommant à peine 2,5 litres/100 km, est actuellement présentée au Salon et devrait atterrir sur nos routes dès 2014.

Consommations inférieures à celle d’une Prius

La technologie hybride, en particulier, a été exploitée par les constructeurs pour produire des véhicules encore plus puissants tout en respectant les règlementations en termes d’émissions de CO2 qui sont de plus en plus strictes. Outre la i8, Mercedes et Porsche ont aussi cédé à l’appel de l’énergie électrique en décidant de lancer respectivement une version hybride de la S 500 et une surpuissante 918 Spyder à Francfort. La première développe 436 ch pour une consommation de 3 litres/100 km tandis que la 918 Spyder offre 887 ch pour seulement 3,28 litres/100 km, mieux que la Prius Hybride ! L’économie ne concerne malheureusement que l’énergie puisque, côté financier, l’addition à payer pour acquérir l’un de ces bêtes de course « vertes » reste supérieure à 100 000 euros, voire 600 000 euros pour la Porsche. En attendant, elles sont exposées au Salon international de l’automobile de Francfort jusqu’au 22 septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.