Voiture à l’hydrogène : une idiotie selon Elon Musk

Le président-directeur général de Tesla Motors, Elon Musk, a qualifié la technologie de la pile à combustible à l’hydrogène d’idiotie et de perte de temps pour le secteur automobile. De nombreux constructeurs sont pourtant enthousiastes à ce sujet, mais Musk a déclaré ne pas croire en leur sincérité.

Elon Musk

Elon Musk, PDG et fondateur du constructeur californien Tesla Motors, est déjà très connu pour ses sorties médiatiques remarquées. Cette fois-ci, il s’attaque à l’utilisation de la pile à combustible à l’hydrogène sur des voitures électriques en la qualifiant « d’idiotie » lors de l’ouverture d’un centre de service Tesla à Munich, en Allemagne, la semaine dernière. Cette technologie n’est qu’une perte de temps pour le secteur automobile d’après Musk qui a également indiqué que même les constructeurs qui se montrent les plus intéressés n’y croient pas réellement. Il ne s’agirait que d’une simple opération marketing destinée à attirer l’attention des consommateurs étant donné qu’en termes de puissance et de coût, « même dans la meilleure des scénarios, la pile à combustible n’égale pas ce qui se fait de mieux actuellement en matière de batterie lithium-ion ».

 Les autres constructeurs ne sont pas du même avis

La déclaration de Musk va en agacer plus d’un puisque la technologie de la pile à combustible à l’hydrogène possède ses partisans au sein de l’industrie automobile à l’instar du géant japonais Toyota, de l’allemand BMW ou du coréen Hyundai. Ces constructeurs, que le PDG de Tesla qualifie implicitement d’hypocrites, ont comme objectif de commercialiser les premières voitures électriques à l’hydrogène avant 2020. Toyota vient notamment d’annoncer des avancées sérieuses qui lui ont permis de baisser considérablement le coût de production de la technologie (moins de 75 000 euros par modèle contre plus de 750 000 euros auparavant). Elon Musk se fait ainsi de nouveaux ennemis en plus des fans de la Nissan Leaf et de la Chevrolet Volt, des modèles qu’il a qualifiés de « moyens », mais il peut probablement se le permettre étant donné le succès rencontré par sa start-up et ses modèles 100% électriques.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.