Voiture à pile à combustible : le gouvernement japonais renforce son engagement à travers une feuille de route

Le premier ministre japonais a proposé la mise en œuvre d’une feuille de route pour la promotion de l’hydrogène comme source d’énergie afin de faire de son pays un pionnier en matière de voiture à pile à combustible à l’hydrogène. Parmi les mesures envisagées figurent des subventions et des avantages fiscaux considérables.

 

voiture à pile à combustible hydrogène japon

 

Le futur de la mobilité sans CO2 réside dans la technologie de la voiture à pile à combustible à l’hydrogène. C’est en tout cas la conviction du gouvernement japonais qui souhaite, au même titre que ses constructeurs automobiles, l’accélération de l’avènement de « l’ère de la pile à combustible ». Shinzo Abe, le premier ministre japonais, a ainsi appelé cette semaine la mise en place de subventions et d’exemptions fiscales en faveur des acheteurs de voiture à l’hydrogène ainsi que la facilitation de l’implantation des stations de recharge. Ces mesures font partie d’une feuille de route pour la promotion de l’hydrogène présentée par le premier ministre dans le cadre de la stratégie de croissance du gouvernement qu’il dirige. Outre la protection de l’environnement, ces mesures visent également à faire du Japon un pionnier de la technologie et à renforcer sa compétitivité au sein de l’industrie automobile.  

Soutien de poids pour les constructeurs nippons

L’apparition de cette feuille route pour la promotion de l’hydrogène confirme l’engagement des autorités japonaises dans ce secteur puisque ces dernières ont récemment autorisé les constructeurs à augmenter la pression des réservoirs d’hydrogène afin d’augmenter l’autonomie des véhicules produits. Ces différentes mesures facilitent grandement les opérations de Toyota et de Honda, deux fleurons de l’industrie automobile nippone, qui vont commercialiser leurs premiers modèles à pile à combustible, la Toyota FCV et la Honda FCEV, dès 2015. Le prix de ces modèles pourrait descendre en dessous de 15 000 euros d’ici 2025, si les subventions et autres avantages financiers voulus par le gouvernement sont adoptés par le parlement. En cas de succès, la technologie de la pile à combustible à l’hydrogène redorera considérablement le blason de l’industrie nippone qui a perdu du terrain ces dernières années dans les domaines de la haute technologie et de l’électronique. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.