Volvo croit au potentiel de la recharge sans fil des véhicules électriques

Le constructeur automobile Volvo croit en un futur de la recharge sans fil par induction. Suite à une étude qu’il vient de réaliser en coopération avec un consortium de chercheurs venant de plusieurs compagnies européennes, il affirme que la technologie est pratique, efficace et sécuritaire.

La Volvo C30 électrique (ici la génération 2.0) attend toujours sa commercialisation.

La Volvo C30 électrique (ici la génération 2.0) attend toujours sa commercialisation.

En publiant un communiqué de presse relatif aux résultats de l’étude qu’il a réalisée sur les systèmes de charge sans fil des voitures électriques, le constructeur suédois Volvo a affirmé que « la charge par induction possédait un potentiel énorme ». Lennart Stegland, vice-président du système de propulsion électrique de la compagnie, a indiqué que « la technologie sans fil était une manière confortable et efficace pour transférer aisément l’énergie (électrique) ». Volvo a effectué des tests en situation réelle d’usage en collaboration avec le centre de recherche belge Flander’s Drive et un groupe de chercheurs travaillant pour d’autres compagnies. Les conclusions de ces tests font état du côté pratique, efficace de la charge par induction qui est également rassurant en termes de sécurité d’utilisation. Stegland a ajouté que le projet allait se poursuivre pour permettre à Volvo d’établir un standard commun de charge et « d’évaluer la faisabilité de la technologie sur son projet de voiture électrique et hybride ».

Une charge complète en moins de trois heures

Dans le cadre de cette étude, Volvo a réalisé des essais sur son modèle électrique C 30 et sur quelques autobus. Le résultat a été plus qu’encourageant étant donné que la C 30 électrique a été totalement rechargée en approximativement 2 heures et 30 minutes. Volvo a profité de l’occasion pour développer un procédé de charge conventionnel et plus lent avec Inverto, un des partenaires du projet. À ce stade, la technologie de la charge sans fil inductive fait déjà l’objet d’expérimentations sur quelques routes européennes, mais son utilisation n’est qu’à ses premiers balbutiements. Des études sérieuses comme celle de Volvo devraient permettre à ce système d’être vulgarisé pour le plus grand bien de la mobilité électrique. Pour l’heure, les consommateurs attendent toujours la production à grande échelle et la commercialisation du premier modèle 100 % électrique du manufacturier suédois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.