Mercury Milan Hybride

Mercury Milan Hybride

NOTE: Cet article concerne une version antérieure d’un véhicule uniquement commercialisé aux USA. Les informations présentées ne sont donc plus à jour.

mercury_milan_hybride_03Ford Mercury Milan hybride : et si le futur était déjà là ?

Ces dix dernières années ont vu se développer une technologie destinée à remplacer le pétrole, voué à moyen terme à la disparition. La rareté de cette énergie fossile, rend ce produit de plus en plus cher et la terre est en souffrance des émissions de polluants provoquées par notre mode de vie qui ne peut pas se passer de la voiture. Plusieurs solutions ont été mises en œuvre plus ou moins à grande échelle et avec une efficacité relative. Le biocarburant, le GPL, la voiture électrique, la technologie hybride, tous peuvent être des solutions d’avenir. La voiture électrique a suscité beaucoup d’enthousiasme dans la population et chez les constructeurs. 

La voiture électrique fonctionne grâce à un ou plusieurs moteurs électriques. Le moteur tire l’énergie d’une batterie d’accumulateurs  qui doivent être rechargés régulièrement. Mais l’énergie peut aussi venir d’une pile à combustible, mais une source en hydrogène est nécessaire. L’énergie électrique peut aussi provenir des  panneaux solaires qui doteront la voiture.

Des collectivités territoriales et des entreprises utilisent actuellement des véhicules électriques. Mais leur utilisation n’est pas généralisée car cela demande un investissement trop important. Imaginez qu’il faille construire autant de stations service électriques qu’il existe de station essence, ou alors qu’il faille remplacer les stations essence par des stations électriques. Avouez que la tâche est de grande envergure et nécessitant beaucoup d’argent. Il est vrai aussi que l’enjeu est considérable. Il s’agit de sauver la planète.

Le moteur GPL fait appel au gaz pour faire mouvoir la voiture. 5% des véhicules en France fonctionnent  grâce au GPL. Ce gaz (gaz de pétrole liquéfié) est un résidu est un mélange d’hydrocarbures légers stocké à l’état liquide et provient du raffinage du pétrole. Le GPL est considéré comme une énergie propre. Il réduit l’usure du moteur et ne diminue pas les performances de la voiture, en plus de son prix qui défie toute concurrence.  Malgré la propreté du GPL, celui-ci laisse échapper des particules considérées par les spécialistes comme cancérigènes.

Une voiture dotée de la technologie hybride fait appel à plusieurs sources d’énergie pour faire avancer le véhicule.

Le fonctionnement de l’hybride consiste à faire cohabiter un moteur électrique, avec un moteur thermique. Ces moteurs fonctionnent indépendamment ou l’un avec l’autre. Au démarrage de la voiture, c’est le moteur électrique qui réagit le premier et fait mouvoir la voiture jusqu’à une vitesse de 30 ou 40 Km/h. lorsque la voiture atteint une vitesse plus élevée, le moteur thermique intervient pour prendre en charge le véhicule. A partir du moment où les accélérations sont plus importantes, les deux moteurs joignent leur force pour donner plus de puissance à la voiture hybride. L’évolution de la technologie hybride à permis d’améliorer considérablement le rendement d’une voiture équipée de cette technologie. Au démarrage, la vitesse peut atteindre 70 Km/h grâce au seul moteur électrique. La technologie hybride est aussi enrichie par l’apport de plusieurs systèmes dont le cycle Atkinson, le « stop and go », la capacité de la batterie ….etc.

La technologie hybride a surplombé toutes les autres énergies suscitées. Les constructeurs ont l’air d’avoir succombé aux performances et aux rendements de l’hybride.

Ford est l’un des ces constructeurs qui ont pris fait et cause pour la voiture hybride. Il s’est  déjà fait remarquer et d’une belle manière avec le Ford Escape hybride. Il a l’intention de récidiver au milieu de l’année 2009 avec le Ford Mercury Milan hybride.

Le Mercury Milan hybride est une berline équipée d’un moteur thermique 4 cylindres de 2.5L développant 155 Ch et d’un moteur électrique alimenté par une batterie NIMH qui produit 20% d’énergie en plus, et d’une boîte de vitesse à variation continue (VCT). A signaler qu’on retrouve le même moteur dans l’Escape hybride qui a eu beaucoup de succès outre atlantique. Lorsqu’il n y’a que le moteur électrique qui est sollicité, la voiture peut atteindre 75 Km/h ce qui est très important.

Ce Mercury hybride est une version restylée de la Ford Fusion. Un remodelage esthétique complet notamment l’avant de la voiture. Avec ce véhicule, vous bénéficierez de tous les avantages qu’offre la technologie hybride. Tout est fait pour vous faire économiser du carburant et pour réduire au maximum les émissions de polluants.

Le confort, la puissance et la performance n’ont pas été sacrifié sur l’autel de la bonne conscience citoyenne. Avec ce Mercury Milan hybride, le futur s’appelle « hybride ».

Informations techniques de la Mercury Milan Hybride :

Type d’hybride :Non rechargeable
Région de commercialisation :Amérique
Date de commercialisation :1 janvier 2006
Date de fin de commercialisation :1 janvier 2011
Moteur thermique
Cylindrée : cm3
Puissance du moteur thermique :
Carburant :Essence
Moteur électrique
Puissance du moteur électrique :
Couple du moteur électrique : Nm
Performances globales
Puissance totale :
Emissions de CO2 : gr/km
Vitesse maximale : km/h
0 à 100 km/h secondes
Autonomie et batteries de la Mercury Milan Hybride
Autonomie totale : km
Autonomie 100% électrique : km
Type de batteries :NiMH
Capacité des batteries : kWh
Consommation de la Mercury Milan Hybride
Urbain: l/100km
Mixte: l/100km
Extra-urbain: l/100km
Dimensions de la Mercury Milan Hybride
Longueur : mm
Largeur : mm
Hauteur : mm
Poids : kg
Nombre de portes :
Places assises :
Volume du coffre : dm3

Prix de la Mercury Milan Hybride :

Prix hors bonus
Bonus Malus
Disponibilité :1 janvier 2006

Avantages et inconvénients : l’essentiel

Points positifsPoints négatifs

Les essais au volant de la Mercury Milan Hybride :

Désolé, pas encore d’essai référencé pour ce véhicule.

Galerie photos de la Mercury Milan Hybride :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.