Immatriculations février 2018 : les voitures électriques stagnent

Les immatriculations février 2018 de voitures particulières 100% électriques témoignent de la perte de vitesse du marché en ce début d’année. Quelques modèles ainsi que les voitures hybrides rechargeables parviennent toutefois à tirer leurs épingles du jeu.

Les voitures particulières électriques connaissent une baisse d’attrait en France d’après les derniers chiffres d’AAA Data, publiés par Avere-France. Les immatriculations février 2018, pour ce segment de marché, ne s’élèvent ainsi qu’à 2 071 unités. Par rapport aux chiffres de 2017 à la même période, elles enregistrent une baisse de 8,81%. Les utilitaires réalisent une meilleure performance (640 immatriculations) sous l’impulsion de la Renault Kangoo Z.E (42,3% de part de marché). Cette stagnation, voire ce recul, semble surtout touchée les modèles concurrents de la Renault Zoé, reine incontestée du marché français. La compacte électrique au losange compte pour 1 155 immatriculations. La Nissan Leaf, deuxième, se contente de 306 immatriculations. Preuve de la mauvaise forme du marché, avec seulement 181 ventes, la BMW i3 parvient à se hisser sur le podium.

Du 100% électrique à l’hybride rechargeable

Heureusement pour l’industrie de la mobilité électrique, le marché national des voitures hybrides rechargeables se porte mieux. Avec 1090 immatriculations, la croissance dépasse les 100% par rapport à février 2017. Aucun des 26 modèles vendus ne se dégage du lot. Les performances de la Volvo XC 60 PHEV, leader du marché avec 134 immatriculations, méritent toutefois d’être signalées. La Volkswagen Passat GTE suit de près (131 immatriculations). Les Français se seraient-ils tournés vers les hybrides rechargeables au détriment des voitures 100% électriques ? Ces immatriculations février 2018 semblent l’indiquer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.