Innovation signée Goodyear : les e-Go 1 et 2, transports verts et citadins de demain

Goodyear innove avec la conceptions de deux prototypes de transports de ville originaux, pratiques et surtout à zéro émissions!

Après les pneus, des modèles de transports électriques pour Goodyear, qui passe à la vitesse supérieure

Goodyear, l’expert manufacturier du pneu (d’ailleurs inventeur visionnaire d’un type de pneu pouvant alimenter la batterie d’un véhicule électrique via la transformation en énergie de la chaleur qu’il génère) part aujourd’hui à la conquête de la mobilité électrique. Il a récemment développé deux modèles de transports urbains 100% propres, à mi-chemin entre la trottinette et le scooter.

Quels sont les secrets de ces deux nouveaux moyens de locomotion?

Disponibles à l’essai en mai dernier à Pommerloch au Luxembourg, les deux engins à trois roues (deux à l’avant, une à l’arrière) seront normalement commercialisés à la mi-juillet. Fonctionnant grâce à une batterie au lithium, ils n’excèdent pas les 45 km/h (tout comme les cityscoot, nouveaux modèles de scooter électriques lancés hier à Paris) ce qui leur octroie un usage citadin.

Niveau autonomie, ils peuvent rouler jusqu’à 100 kilomètres entre deux recharges, qui s’effectuent à domicile, pour une durée allant de 3 à 5 heures.

Ces prototypes ont été conçus de manière à être les plus pratiques possibles : légers et de petite taille, pour passer entre les embouteillages et éviter les frais de parking.

Le premier est plus adaptable, le second plus puissant et agréable

L’un est baptisé l’e-Go 1. Son design ressemble plus ou moins à celui d’une trottinette électrique. Il est très facilement transportable, car pliable, et offre un dynamisme particulier : il peut se conduire assis ou debout, selon ses envies.

 

L’autre, l’e-Go 2 qui pèse 90 kg, est la version supérieure, davantage apparentée à un scooter électrique. Sa puissance est renforcée grâce à un moteur de 1 200 W.

Credits to Goodyear

Credits to Goodyear

Il est aussi plus confortable et stable, car doté d’amortisseurs de chocs. Côté design, le choix de couleur ne manque pas : le e-Go 2 existe en 7 coloris, il y en a donc pour tous les goûts.

Seule potentielle ombre au tableau : le prix. Il faudra débourser 2 995 euros pour le e-Go 1, et presque deux fois plus pour le e-Go 2, c’est-à-dire quelques 4 595 euros. A noter que les frais de maintenance sont moindres, s’élevant à 66 centimes pour 100 km, ce qui alloue malgré tout un avantage à long terme sur l’investissement effectué.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.