L’alliance internationale pour les véhicules zéro-émission officiellement mise en place

 

11 États européens et nord-américains ont signé la semaine dernière le statut fondateur de l’alliance internationale pour les véhicules zéro-émission, une nouvelle organisation qui sera un cadre de concertation pour la promotion de la mobilité électrique. L’alliance pèse 38% du marché des véhicules électriques et prévoit de s’agrandir très rapidement.

 

voiture électrique nissan leaf

 

Accélérer l’adoption des voitures électrifiées à l’échelle mondiale, tel est l’objectif de l’alliance internationale pour les véhicules zéro-émission qui est opérationnelle depuis cette semaine. Regroupant 11 États européens et nord-américains, l’alliance ZEV (Zero Emission Vehicle) servira de cadre pour l’établissement de stratégies communes pour le déploiement des voitures écologiques ainsi que pour le partage de données et d’expériences. Les membres fondateurs à savoir les Pays-Bas, la Norvège, le Royaume-Uni, le Québec, et les États américains de la Californie, du Connecticut, du Maryland, du Massachusetts, de l’Oregon, du Rhodes Islande et du Vermont  ont signé le statut de l’organisation à New York au bureau de la représentation du gouvernement québécois. Pour rappel, le lancement de l’alliance a été annoncé il y a un mois déjà, mais les membres n’étaient pas encore connus.

Même si elle ne compte que 11 membres, l’alliance ZEV devrait être le fer de lance de la promotion de la mobilité électrique dans les prochaines années. Elle pèse 38% du marché global des véhicules électriques, 7% du marché automobile mondial, et ambitionne de rallier d’autres États dans ses rangs le plus rapidement possible. L’alliance bénéficie également de l’appui de l’ICCT (le conseil international pour le transport propre) qui assure d’ailleurs son secrétariat permanent.  Les aides gouvernementales et les politiques de déploiement d’infrastructures figureront parmi les principaux sujets d’échange. Ce sont les consommateurs et les constructeurs qui en seront les premiers bénéficiaires. Il reste à espérer que les autres marchés importants comme la France, le Japon ou la Chine la rejoignent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.