Marché chinois : Geely veut se spécialiser dans les voitures électrifiées

D’ici 2020, le constructeur chinois ambitionne de couvrir 90 % de ses ventes annuelles avec des modèles électriques, hybrides ou à pile à combustible à l’hydrogène. L’hybridation sera priorisée dans un premier temps. Aucune information n’a été communiquée quant aux marchés ciblés même s’il est probable que l’exportation ne figure pas parmi les objectifs à court terme de la compagnie.

 

geely siège

 

Le géant chinois Geely Automobile a annoncé son intention de se concentrer sur le développement de véhicules à énergie nouvelle (l’expression qui désigne les voitures électriques, hybrides et à pile à combustible à l’hydrogène en Chine) à partir de cette année. Il s’est fixé pour objectif de consacrer 90 % de ses ventes annuelles à ces véhicules d’ici 2020. Sa gamme de produits sera ainsi complètement revisitée même si aucun détail n’a pour le moment filtré. Baptisé « Blue Geely », ce plan ambitieux a été présenté cette semaine peu avant le Salon de l’auto de Guangzhou 2015, événement durant lequel le constructeur va exposer les premiers aperçus de ses nouveaux produits.

Dans un premier temps, Geely indique qu’il va développer des modèles hybrides électrique-essence qui sont fortement demandés en Chine alors que l’offre est encore insuffisante. Le constructeur espère tirer profit de l’importante implication du gouvernement à travers des subventions à l’achat et diverses facilités. S’il est certain que l’initiative de Geely vise avant tout à conquérir une plus grande partie du marché local, il n’est pas exclu que le constructeur s’attaque à d’autres cibles. L’un de ses rivaux, BYD Auto, a franchi ce cap avec succès avec ses bus électriques et des modèles comme la BYD e6 et la BYD Qin qui s’imposent progressivement en Europe et en Amérique du Nord. Si les performances et la qualité des produits sont présentes, rien ne s’oppose à ce que Geely suive les traces de BYD.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.