Nissan : la pile à combustible n’est pas la priorité

D’après son vice-président, Nissan continuera à se focaliser sur la promotion des véhicules électriques à batterie pendant les années à venir, au détriment de la technologie de la pile à combustible. L’insuffisance des stations d’hydrogène et leur coût élevé constituent encore des obstacles de taille pour le constructeur japonais.

 

nissan leaf

Encore de beaux jours pour l’électrique à batterie

Nissan ne compte pas se ruer sur le marché des voitures à pile à combustible à l’hydrogène tant que ses modèles électriques continueront à bien se vendre. C’est ce qui ressort d’une récente intervention de Toshiyuki Shiga, vice-président de la compagnie, rapportée par le Japan Times. « Nous devons d’abord promouvoir le véhicule électrique au lieu de l’hydrogène », a-t-il notamment indiqué tout en précisant que Nissan envisage tout de même d’exploiter la technologie de la pile à combustible sur le long terme. Shiga a rappelé que Nissan est toujours le leader du marché de l’électrique à batterie et veut le rester. « En ce moment, nous montrons de bons résultats pour les ventes de véhicules électriques… nous avons une vision plutôt optimiste du futur de l’expansion de ces véhicules », a ainsi indiqué ce haut responsable du géant nippon.

 

Le coût des stations d’hydrogène reste un obstacle

 

Pour expliquer sa position et celle de sa compagnie, Toshiyuki Shiga s’appuie sur le cout encore trop élevé de la construction des stations d’hydrogène. Il a affirmé que « pour l’instant, surtout dans le cas du Japon, le cout de l’investissement pour une station d’hydrogène est encore trop élevé même si le gouvernement est prêt à accorder quelques subventions ». Shiga a également évoqué le fait que, contrairement à d’autres constructeurs, Nissan n’a pas besoin de la technologie de la pile à combustible pour se conformer aux objectifs de réduction des émissions de CO2 fixés par les gouvernements des principaux marchés automobiles, dont l’Union européenne et les États-Unis. Le constructeur et son allié Renault ont écoulé plus de 200 000 véhicules 100 % électriques depuis le lancement de la Nissan Leaf en 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.