Stations de recharge pour véhicules électriques : un projet de loi en vue

Un projet de loi visant à accélérer le déploiement des infrastructures de charge électrique sera déposé incessamment au niveau de la chambre basse. Cette initiative devrait soulager les constructeurs de voitures électriques et hybrides après un début d’année décevant et face à des standards européens de plus en plus stricts.

 

bornes publiques

 

Les députés socialistes devraient déposer un projet de loi relatif au déploiement des infrastructures de charge pour véhicules électriques au plus tard la semaine prochaine d’après Frédérique Massat, député PS de l’Ariège. L’objectif de ce projet est d’accélérer les choses afin de « surmonter les hésitations de nos concitoyens (Français) à se tourner vers les modes de transport non polluants, notamment dans les zones périurbaines et rurales» selon les termes de son exposé des motifs. En cas d’adoption, ce texte, également soutenu par le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, serait la bienvenue pour le secteur après un début d’année 2014 catastrophique en termes de volume de vente. En effet, par rapport aux immatriculations de véhicules 100 % électriques neufs enregistrées en décembre 2013, celles de janvier 2014 ont baissé de 40 %.

Exigences européennes de plus en plus pressantes

Une nouvelle loi sur le déploiement des infrastructures de charge permettra également à la France de se conformer plus facilement aux exigences européennes de plus en plus strictes dans le domaine de la réduction des émissions de CO2. Entre autres mesures, le parlement européen travaille actuellement sur l’adoption d’une directive visant à contraindre chaque état membre à installer un nombre déterminé de stations publiques d’ici 2020. Avec un quota fixé à 55 000 unités, la France a ainsi intérêt à redoubler d’efforts puisqu’elle ne compte qu’environ 8 000 stations à ce jour. Les élus PS n’ont d’ailleurs pas manqué de signaler que même « l’objectif de doublement (du nombre des installations) en 2014 paraît hors d’atteinte ». Ces derniers sont cependant confiants quant à la capacité de cette nouvelle loi à mobiliser, ensemble, les 36 000 collectivités de l’hexagone pour densifier définitivement le maillage du territoire en bornes de recharge publiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.