Voiture électrifiée : General Motors abandonne son objectif pour 2017

General Motors revoit ses ambitions à la baisse en ce qui concerne les modèles électrifiés. Les 500 000 exemplaires en circulation ne seront pas atteints en 2017, mais le constructeur ne baisse pas les bras et va proposer d’ici peu de nouveaux modèles destinés à séduire plus de consommateurs.

general motors

General Motors a reconnu qu’il n’atteindra pas son objectif d’avoir 500 000 modèles électrifiés sur les routes américaines en 2017. Le géant américain met cet échec relatif sur le compte de la diminution du prix des carburants et sur l’explosion des offres des concurrents. C’est ce qui a été expliqué durant le rapport annuel sur la durabilité présenté par General Motors la semaine dernière. « General Motors est engagé dans l’électrification, mais la demande pour ces véhicules n’a pas été à la hauteur de nos projections initiales », peut-on notamment y lire. En 2014, c’est-à-dire à 3 ans du terme, la compagnie n’a enregistré que 180 834 immatriculations de véhicules électrifiés neufs aux États-Unis.

Loin d’être un cas isolé

La situation de General Motors n’est pas un cas isolé puisque le marché des véhicules électrifiés dans son ensemble s’est avéré moins dynamique que prévu. D’autres constructeurs, dont Renault, ont été confrontés au même constat. Pour rappel, l’objectif des 500 000 véhicules électrifiés pour 2017 a été annoncé par General Motors en novembre 2012. Les modèles électrifiés en question s’entendent des voitures 100 % électriques, des hybrides rechargeables et des modèles équipés de la technologie eAssist. Le constructeur américain ne baisse cependant pas les bras comme en témoignent la sortie prochaine (en 2016) de la Chevrolet Bolt, une citadine 100 % électrique avec une autonomie de 320 km. La Chevrolet Volt, une compacte hybride à prolongateur d’autonomie, a également été revisitée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.