Climat chaud ou froid : conséquences pour une voiture électrique ?

climat-chaud-froid-voiture-electrique

Le moteur électrique est indifférent au climat chaud ou froid en ce qui concerne son démarrage puisque, contrairement à la voiture thermique il n’y a pas de démarreur à solliciter par un fort courant instantané.

Par contre, le climat froid ou chaud aura quelques implications sur la consommation des auxiliaires de votre voiture.

Avec une voiture thermique, il suffit, en hiver, de rouler quelques km (4 ou 5) pour que le moteur, de par sa production de chaleur (70 % de son énergie utilisée est perdue en chaleur), permette de chauffer l’habitacle. Avec une voiture électrique le problème se pose différemment car le moteur électrique a un bien meilleur rendement que le moteur thermique et donc dégage très peu de chaleur ! Pour l’hiver une solution consiste à préchauffer la voiture pendant qu’elle est encore connectée sur sa borne de chargement. Ensuite, via l’utilisation d’un système muni d’une pompe à chaleur (consomme seulement 1/3 de l’énergie produite), vous pourrez maintenir une certaine température durant votre trajet. L’utilisation de la chaleur dégagée par la batterie et les divers composants électrique est également la source de nombreuses recherches et améliorations constantes pour les voitures électriques

Durant le climat chaud, la climatisation classique de l’habitacle se joint ici à la nécessité de dissiper la chaleur dégagée par les batteries et les modules de puissance. La solution, ici aussi, est basée sur la pompe à chaleur (qui est donc réversible puisqu’elle peut produire du froid ou de la chaleur selon les besoins pour peu que l’on ne désire pas climatiser un hiver et chauffer en été !)

Il est donc évident que la voiture électrique, si elle n’est pas de suite sensible au climat chaud ou froid, doit cependant être munie de l’équipement adéquat pour assurer un habitacle confortable sans oublier l’indispensable refroidissement des batteries et du système de puissance. Ces trois points sont, en général, à l’étude chez les divers constructeurs de voitures électriques puisqu’ils ont tout avantage à offrir à la fois un système de climatisation de l’habitacle efficace en été et en hiver.

Sans ces évolutions, l’autonomie de la voiture électrique pourrait être facilement réduite de 50 % que ce soit en été ou en hiver, avec également un risque d’endommager les batteries ou le système de puissance si ceux-ci ne sont pas correctement ventilés.

Bon à savoir : les solutions existent et font l’objet de recherches constantes afin de pouvoir assurer au propriétaire un véhicule électrique confortable et ne perdant pas de son autonomie que le climat soit chaud ou froid !

Lors de votre visite chez un constructeur, n’hésitez pas à lui demander quelles sont les caractéristiques de la climatisation embarquée sur le modèle que vous voulez, le système de refroidissement des batteries et du circuit de puissance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.