Vélo électrique ou vélo à assistance électrique (VAE)

vela-assistance-electriqueLe vélo électrique n’est pas un vélo qui roule tout seul, il faut en effet toujours pédaler. C’est la notion de vélo qui domine, c’est-à-dire une propulsion grâce aux muscles mais pouvant être muni d’une amplification du système de pédalier (il existe le décret N° 95-937 d’août 1995 pour la définition exacte).

Le vélo électrique doit donc remplir certaines conditions pour être considéré comme tel. Les principales sont :

– Une assistance uniquement au pédalage et qui se coupe à 25 km/h
– Un moteur de puissance nominale continue inférieur à 250 Watts
– Pas de poigné d’accélération ou tout autre dispositif permettant au vélo d’avancer tout seul.

La source d’aide étant électrique, il est important de bien choisir sa batterie. Une batterie est caractérisée par un voltage et par un ampérage. Le premier paramètre est lié à la puissance que le moteur va pouvoir fournir, le second est lié à l’autonomie. Il y a aussi un critère de prix qui influence la décision du type de batterie à prendre. Les batteries les moins chères ont des cycles de recharge plus limités et donc une durée de vie réduite par rapport à une plus chère. Il faut tenir compte du fait que votre vélo est plus lourd et donc de bien choisir sa batterie en fonction de l’autonomie dont on a besoin, car se retrouver sans assistance n’est pas souhaitable. Les batteries se recharges sur le secteur. Par expérience il faut une tension supérieure à 24 V pour les montées et une autonomie de 50 km est en général suffisante.

Le prix d’un vélo électrique dépend de nombreux paramètres dont l’équipement installé et peu ainsi aller du simple au triple. Une gamme de prix semble aller de 1.300 à 2.000 euro.

Il est conseiller de se munir en permanence du certificat d’homologation du vélo afin de pouvoir prouver que le véhicule que vous conduisez est bien reconnu comme vélo. En cas de doute lors de l’achat, vous pouvez consulter des sites comme http://eur-lex.europa.eu/ ou http://www.legifrance.gouv.fr .

En ce qui concerne l’assurance, si votre vélo électrique respecte les normes il sera considéré comme vélo et aucune assurance ne sera obligatoire. Il en est de même pour le port du casque qui n’est pas obligatoire mais vivement conseillé.

Enfin si vous avez déjà un vélo classique, il existe des kits permettant en moins d’une demi heure de transformer votre vélo en vélo électrique. A titre d’information il existe des kits de 250 W en 36 V de 400 à 1100 euro.

Bonnes longues balades puisqu’un moteur a une durée de vie de 80.000 km

Une réflexion au sujet de « Vélo électrique ou vélo à assistance électrique (VAE) »

  1. Cyril

    J’ai moi-même récemment transformer mon vélo en vélo électrique avec un kit vélo électrique cycloboost.

    Du coup, mon vieux vélo reprend du service 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.