Véhicule électrique : un générateur artificiel de son bientôt obligatoire en Europe

D’ici 5 ans, les véhicules électriques et hybrides rechargeables circulant sur le territoire de l’Union européenne devront être pourvus d’un système d’avertissement acoustique qui émet un son similaire à celui d’un moteur à combustion classique. Le texte prévoit également une réduction des limites sonores des véhicules équipés de ce dernier.

avertissement acoustique voiture électrique

Le Parlement européen a voté une nouvelle législation qui impose l’installation d’un générateur de son sur tous les véhicules électriques et hybrides rechargeables vendus sur le territoire de l’Union européenne. Cette mesure, destinée à protéger les malvoyants pour qui le déplacement silencieux de ces véhicules zéro-émission et zéro-bruit constitue un potentiel danger, sera obligatoire après une période transitoire de 5 ans. La proposition initiale émanant de la Commission européenne prévoyait une installation volontaire du dispositif par les constructeurs intéressés. Cependant, un amendement a été inséré par les parlementaires démocrates libéraux pour le rendre obligatoire pour tous les véhicules électriques et hybrides. Chris Davies, porte-parole de ces derniers, a indiqué à ce sujet que « les véhicules électriques silencieux pourraient être nombreux sur nos routes dans les prochaines années, mais nous devons nous assurer qu’ils ne mettent pas en péril la sécurité des personnes aveugles et malvoyantes ».

 

Un son similaire à celui d’un moteur thermique

 

Chris Davies a aussi expliqué que le dispositif désigné sous l’appellation « système d’avertissement acoustique du véhicule » (AVAS), doit émettre un son similaire à celui d’un moteur thermique conventionnel, le but étant de permettre aux piétons « d’entendre clairement les véhicules » et de « juger s’il est sûr ou non de traverser ». Il ne s’agit cependant pas d’un pas en arrière qui favoriserait les pollutions sonores causées par les bruits de moteur étant donné que la législation adoptée impose également une réduction des limites sonores des véhicules essences et diesels conventionnels. Ces derniers devront ainsi émettre 25 % de bruits en moins d’ici 2024 avec une mise en œuvre progressive. L’instauration d’un système d’étiquetage du niveau d’émission sonore est également recommandée par le texte.

Une réflexion au sujet de « Véhicule électrique : un générateur artificiel de son bientôt obligatoire en Europe »

  1. Move On Earth

    Bien sûr…. et pour les sourds, on fait quoi ? Cette mesure absurde va à l’encontre d’un des plus gros avantages de la voiture électrique : le silence. Ainsi donc, l’espoir de voir le conducteur totalement responsable de son approche et de voir sa vigilance obligatoirement renforcée est anihilée… les chauffards pourront continuer à rouler en se disant « il m’entend arriver » au lieu de  » il faut que je fasse attention, on ne m’entend pas arriver ». Absurde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.