Superchargeurs Tesla en Europe : Daimler et Bosch critiquent

Daimler et Bosch ont déclaré ne pas comprendre pourquoi les bornes de recharge pour véhicules électriques installées par Tesla en Allemagne ne sont compatibles qu’avec les propres modèles du constructeur américain. Les deux firmes mettent en avant l’importance d’une standardisation pour le développement du secteur de la mobilité électrique.

 

Tesla-Superchargeurs

 

Le groupe Daimler, propriétaire de la marque Mercedes-Benz, se joint à Bosch dans la remise en cause de la décision de Tesla de mettre en place, en Allemagne, des « Superchargeurs » qui ne sont compatibles qu’avec ses propres modèles électriques. Lors d’une récente intervention médiatique, Thomas Weber, responsable du département Recherche et Développement, a notamment souligné que « le futur (des infrastructures de charge pour véhicules électriques » demeure dans la standardisation ». Il s’agit d’une manière de dénoncer l’égoïsme du constructeur américain puisque d’après ce cadre de Daimler, un système adapté à tous les constructeurs offre non seulement l’avantage de réduire les coûts des infrastructures, mais surtout celle d’être plus pratique pour les consommateurs. À titre de rappel, Tesla a procédé à l’installation de 4 Superchargeurs entre Munich et Cologne au mois de janvier 2014 pour porter son réseau de points de charge à 14 unités.

 

Décision insensée ?

 

Le fournisseur allemand Bosch a également souligné l’irrationalité de la décision de Tesla à travers son PDG Volkmar Denner.  Ce dernier a indiqué que cela n’aurait pas de sens si chaque constructeur développait son propre système de recharge sans considérer celui des autres. Il a ajouté que « la technologie pour un réseau couvrant toute l’Europe existe », mais qu’il fallait juste « vouloir la mettre en œuvre ». Les regards se tournent désormais vers la start-up californienne pour savoir si elle compte changer de stratégie étant donné que l’objectif initial de l’expansion de ses installations en Allemagne était de séduire les consommateurs en les permettant d’atteindre n’importe quelle destination sur le territoire avec le Modèle S.  Il faut signaler que Daimler possède 4,3 % de parts sociales chez Tesla et que les deux constructeurs collaborent étroitement pour la fabrication de certains modèles électriques du premier dont la Smart For Two et la Mercedes Classe B électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.