Voiture écologique : le gouvernement chinois multiplie les initiatives

Après avoir accordé différentes exonérations fiscales et subventions à l’achat, le gouvernement chinois renforce son engagement dans la promotion des solutions de mobilité électrique urbaine en annonçant son intention de consacrer le tiers de ses futurs achats automobiles aux véhicules à énergie nouvelle (électriques, hybrides rechargeables et à pile à combustible à l’hydrogène).

 

voiture électrique chine

 

La promotion des véhicules à énergie nouvelle pour lutter contre la pollution urbaine apparaît désormais comme l’une des priorités du gouvernement chinois. Sa dernière décision de consacrer au moins 30 % de ses futures acquisitions automobiles en modèles électriques, hybrides rechargeables ou à pile à combustible en témoigne. La décision a été communiquée par l’agence officielle chinoise de l’information et est le fruit d’un plan d’action conjoint impliquant jusqu’ici 5 départements ministériels. Cet objectif de 30 % est programmé pour la période 2014-2016 et sera par la suite revu à la hausse année après année.

Exonérations et subventions

Cette annonce fait suite à une série de mesures incitatives mises en place par le gouvernement central chinois ces dernières années. Il y a quelques jours, ce dernier a déjà décidé l’octroi d’une exonération de taxe à l’achat en faveur de ces véhicules à énergie nouvelle. La suppression de cette taxe qui s’élève à 10 % du prix d’une voiture améliorera la compétitivité des modèles électriques et hybrides par rapport aux modèles à moteur à combustion. Des subventions à l’achat comprises entre 4 000 et 7 000 euros sont également en vigueur depuis 2013. La Chine s’est fixée comme objectif de mettre 5 millions de véhicules électrifiés sur les routes d’ici 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.