Mitsubishi Outlander PHEV

Mitsubishi Outlander PHEV

Avec près de 200.000 unités écoulées dans le monde depuis son lancement en 2012 dont 115.000 en Europe, la Mitsubishi Outlander PHEV est sans conteste le best-seller de la marque aux trois diamants. Le SUV japonais est même considéré à ce jour comme l’indétrônable n° 1 mondial dans son segment et pionnier de la gamme en termes d’hybridation rechargeable. Néanmoins, aujourd’hui et ce malgré une notoriété qui n’est plus à prouver, le 4×4 japonnais a fort à faire pour ne pas se laisser rattraper par la concurrence. Si plus est, la marque nippone doit élargir ses ventes dans les pays où elle reste encore très peu connue comme la France. Et ceci pour espérer garder son temps d’avance.

Un constat qui pousse ainsi, la firme japonaise à repenser et à moderniser sa star des ventes esthétiquement, mais surtout techniquement. En effet, commercialisé depuis 2018, la Outlander PHEV nouvelle génération apporte une motorisation améliorée grâce à un nouveau moteur essence à cycle Atkinson 2,4 litres de 135 chevaux (au lieu de 2.0 l) couplés à deux blocs électriques. La puissance du moteur électrique arrière gagne de 10 % de plus que la précédente. Désormais, il affiche ainsi, les 95 ch contre 82 ch pour l’ancienne version.

Dans le même temps, la capacité de la batterie se voit également augmentée de 15 %. Celle-ci est portée à 13,8 kWh contre 12 kWh pour le modèle précédent et autorise jusqu’à 45 kilomètres d’autonomie en mode zéro émission conformément au cycle WLTP. Et ce n’est pas tout ! Les émissions de CO2 sont également réduites à 46g/km.

Côté style, rien ne change ou presque. Seules les légères retouches sur les boucliers avant et arrière, les feux, le becquet et les jantes redessinées sont les seuls faits notoires de l’Outlander nouvelles générations. Dans l’habitacle, là encore, on ne note pas beaucoup de changement. Au final, cette nouvelle version reste très proche de sa devancière notamment du côté des équipements. Néanmoins, pour offrir un meilleur confort à bord, les sièges bénéficient de nouveaux dessins et revêtements, un nouveau système de ventilation fait son apparition à l’arrière et des boutons pour les fenêtres électriques deviennent lumineux pour une utilisation optimisée la nuit.

Informations techniques de la Mitsubishi Outlander PHEV :

Type d’hybride :Rechargeable
Date de commercialisation :1 juillet 2013
Moteur thermique
Cylindrée :2360 cm3
Puissance du moteur thermique :120 ch - 88 kW
Carburant :Essence
Moteur électrique
Puissance du moteur électrique :70 kW - 95 ch(arrière) / 60 kW - 82 ch(avant)
Couple du moteur électrique :195 Nm
Performances globales
Puissance totale :236 ch - 176 kW
Emissions de CO2 :42 gr/km
Vitesse maximale :170 km/h
0 à 100 km/h10.5 secondes
Autonomie et batteries de la Mitsubishi Outlander PHEV
Autonomie totale : km
Autonomie 100% électrique :45 km
Type de batteries :Lithium-ion
Capacité des batteries :13.8 kWh
Temps de charge complète :4h en charge normal (230 V 16 A) / 30mn en charge rapide
Consommation de la Mitsubishi Outlander PHEV
En 100% électrique0 l/100km
En mode VE/VH (en rechargeant les batteries à la maison)1.8 l/100km
En mode hybride (sans recharger les batteries à la maison) l/100km
Dimensions de la Mitsubishi Outlander PHEV
Longueur :4695 mm
Largeur :1800 mm
Hauteur :1710 mm
Poids :1880 kg
Nombre de portes :5
Places assises :5
Volume du coffre :463 dm3

Prix de la Mitsubishi Outlander PHEV :

Prix hors bonus36990 €
Bonus Malus
Disponibilité :1 juillet 2013

Avantages et inconvénients : l’essentiel

Points positifsPoints négatifs

- Autonomie électrique
- Confort et silence de fonctionnement
- Performances accrues
- Bon comportement routier

- Mouvements de caisse
- Absence de GPS
- Consommation en hausse, surtout en ville

Les essais au volant de la Mitsubishi Outlander PHEV :

D’après les essais réalisés par Auto-moto, la nouvelle Mitsubishi Outlander PHEV reste la plus maline en terme de technologie hybride rechargeable. En effet, en s’offrant une plus grande autonomie, celle-ci peut parcourir de nombreux kilomètres en mode tout électrique. Et cela, sans avoir besoin de conduire à l’économie. Sa nouvelle motorisation lui permet même de se lancer sur les voies rapides en mode zéro émission. Le silence de fonctionnement offre également un confort de conduite exceptionnel. Par ailleurs, bien que le SUV japonnais ne soit pas une sportive, ses performances restent très convaincantes. À bord, le confort est également au rendez-vous, la finition, elle aussi, est satisfaisante malgré quelques regrettables vis mal camouflées. Hélas, malgré un presque sans-faute, elle souffre de quelques petits défauts : la suspension trop molle qui peine à contenir les mouvements de caisse ou encore l’absence de GPS.

Cardisiac voit d’ailleurs, cette absence de GPS comme une véritable contrainte malgré la présence des systèmes Android Auto et Apple Carplay pour profiter du GPS du smartphone. Selon eux, l’ergonomie à bord n’est pas non plus des plus réussis. De fait, le nouvel écran est loin d’être intuitif et les nombreux boutons se relèvent très handicapants. Néanmoins, malgré quelques petits détails fâcheux, la Outlander PHEV reconfirme son rôle de leader dans son segment avec sa motorisation hybride rechargeable améliorée et toujours aussi efficace. Elle présente également un comportement équilibré et sûr

En essayant la Outlander PHEV 2019, Automobile Magazine note une performance accrue de cette nouvelle génération. Effectivement, en dépit de ses deux tonnes, celle-ci peut compter sur sa nouvelle batterie plus puissante pour améliorer sensiblement ses performances. Malheureusement, plus de performance signifie plus de consommation. Et le SUV japonais le confirme. En effet, les essayeurs regrettent l’appétit trop important de cette nouvelle génération par rapport à sa devancière et plus particulièrement la consommation accrue en ville dès l’entrée en jeu du moteur thermique.

Galerie photos de la Mitsubishi Outlander PHEV :

2 commentaires sur “Mitsubishi Outlander PHEV

  1. Joseph RUSIC

    Pour 508 litres au 100 en hybride, il faut une citerne en réservoir complémentaire ! C’est 5,8 litres qu’il faut lire.

  2. Harindranto

    Vous avez raison 🙂 Merci pour la remarque. Il s’agissait d’une faute de frappe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.