Autopartage électrique : l’Utilib lancé à Paris

Après l’Autolib, la ville de Paris s’est dotée de son premier réseau d’autopartage d’utilitaires électriques. Destiné aux professionnels de la livraison, le service repose sur des Bolloré Blueutility, des Bluecars modifiées. D’autres projets pour la promotion de la mobilité électrique dans la capitale sont à l’étude au niveau de la mairie.

 

utilib

 

Fort du succès d’Autolib’,  premier réseau d’autopartage électrique de France avec 70 000 abonnés, la ville de Paris a inauguré officiellement l’Utilib le lundi 8 décembre dernier. Comme son nom l’indique, ce nouveau service est destiné aux professionnels désireux de louer un utilitaire électrique pour des trajets et livraisons urbains. Le véhicule proposé aux clients n’est autre qu’une version aménagée de la Bolloré Bluecar qui a ainsi été dépouillée de sa banquette arrière et équipée d’une grille de séparation de la partie avant et du coffre. Baptisé Blueutility, ce dernier offre un volume de chargement de 900 litres et 230 kg de charge utile. La cérémonie de lancement de l’Utilib a été présidée par le maire de Paris Anne Hidalgo.

Fort engagement de la mairie pour la mobilité électrique

Le premier magistrat de la capitale a profité de l’occasion pour fournir quelques indications quant aux projets qu’elle compte mettre en œuvre en matière de mobilité électrique. Hidalgo a ainsi déclaré son appui à l’initiative gouvernementale qui vise à écarter les modèles diesels des habitudes de consommation des Français ainsi que son intention de soutenir les industriels dans leur migration vers les véhicules électrifiés (hybrides ou 100 % électriques), dont le projet Utilib constitue une première étape. Le maire évoque notamment d’importantes commandes publiques auprès des constructeurs nationaux et éventuellement des aides financières à l’achat. En attendant, 30 Blueutility sont déjà disponibles en location pour un tarif de 6 euros HT de l’heure plus un abonnement mensuel de 6 euros HT. Une centaine d’exemplaires supplémentaires rejoindront cette flotte d’ici 2015.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.