Infiniti Q50 Hybrid

Infiniti Q50 Hybrid

Présentée lors du Salon de l’automobile de Shanghai de 2013, l’Infiniti Q50 Hybrid est l’arme choisie par la branche luxueuse de Nissan pour marquer encore plus le renouveau qu’elle a entamé avec la sortie de la Q50 en janvier 2013 et aller concurrencer les modèles des constructeurs premium allemands. L’allure de la berline sportive fait l’unanimité et l’hybridation est réussie. L’introduction du système de direction électronique (Direct Assist Steering), une première pour une voiture de série, n’a cependant pas convaincu les essayeurs.

Informations techniques de la Infiniti Q50 Hybrid :

Type d’hybride :Non rechargeable
Date de commercialisation :1 décembre 2013
Moteur thermique
Cylindrée :3498 cm3
Puissance du moteur thermique :306ch
Carburant :Essence
Moteur électrique
Puissance du moteur électrique :50kW-68ch
Couple du moteur électrique :270 Nm
Performances globales
Puissance totale :364ch - 268 kW
Emissions de CO2 :144 gr/km
Vitesse maximale :250 km/h
0 à 100 km/h5,1 secondes
Autonomie et batteries de la Infiniti Q50 Hybrid
Autonomie totale :937 km
Autonomie 100% électrique :3 km
Type de batteries :Lithium-ion
Capacité des batteries : kWh
Consommation de la Infiniti Q50 Hybrid
Urbain:8,2 l/100km
Mixte:6,2 l/100km
Extra-urbain:5,1 l/100km
Dimensions de la Infiniti Q50 Hybrid
Longueur :4800 mm
Largeur :1820 mm
Hauteur :1430 mm
Poids :1825 kg
Nombre de portes :4
Places assises :5
Volume du coffre :400 dm3

Prix de la Infiniti Q50 Hybrid :

Prix hors bonus53720 €
Bonus MalusMalus de 500€
Disponibilité :1 décembre 2013

Avantages et inconvénients : l’essentiel

Points positifsPoints négatifs

- Allure et élégance
- Niveau d'équipement élevé
- Finition de qualité
- Dynamisme et puissance de la motorisation hybride

- Système de direction électrique "by wire" difficile à maîtriser
- Sensations de conduite réduites par le système de direction DAS

Les essais au volant de la Infiniti Q50 Hybrid :

En essayant la Q50 Hybrid, La Revue Automobile (larevueautomobile.com) s’est montrée fascinée par le style et l’apparence agréable de la berline. Les essayeurs ont souligné l’allure attirante, voire irrésistible, du véhicule et la forte présence de la signature Infiniti. L’habitacle est tout aussi spectaculaire et affiche de la qualité et une modernité dignes d’un modèle haut de gamme, malgré des sièges un peu fermes. Le comportement routier de la Q50 Hybrid est jugé bon par La Revue Automobile, mais la consommation normalisée constatée, plus de 8 litres/100 km, a été plus élevée que celle affichée par le constructeur. Grâce à un châssis dynamique et des suspensions rigides, le véhicule est stimulant. Les essayeurs ont également apprécié les innovations apportées par la berline hybride, notamment le système de direction électronique « by wire » DAS et l’Active Lane Control, une fonction de conduite semi-automatisée qui aide le conducteur à se maintenir dans sa ligne.

Les essayeurs d’Automobile Challenges (automobile.challenges.fr) ont également noté la vigueur des accélérations et la vivacité du comportement routier de l’Infiniti Q50 Hybrid. Ils ont rapporté que le groupe motopropulseur hybride essence offre un couple impressionnant et des reprises foudroyantes, des qualités assez rares chez une berline. Le niveau d’équipements disponibles de série (caméra 360°, système audio Bose, éclairage intelligent, DAS …) a séduit Automobile Challenges qui considère ainsi la Q50 Hybrid comme un véritable modèle premium. Le système de direction « by wire » DAS a fait l’objet d’une attention particulière et la maniabilité du véhicule, léger en ville et plus direct et ferme à vitesse élevée à condition de maîtriser les réglages, a marqué les essayeurs. Par contre, les puristes ressentiront une baisse de plaisir de conduite liée à une certaine déconnexion du volant vis-à-vis de la chaussée.

Galerie photos de la Infiniti Q50 Hybrid :

Vidéos du véhicule Infiniti Q50 Hybrid :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.