Toyota Auris hybride

Toyota Auris hybride

Commercialisé depuis mars 2007 en France, Toyota fondait de grands espoirs sur l’Auris — remplaçante de la Corolla — qui devait rapidement s’imposer sur le marché des compactes en Europe. Malheureusement, le véhicule n’était pas à la hauteur des ambitions du constructeur. Ainsi, en 2010, le japonais propose une version hybride qui connaît bien plus de succès. Il s’agit de la première berline compacte hybride proposée par la marque. Fort de son succès, une deuxième version est lancée en janvier 2013. Cette nouvelle génération subit alors une cure d’amaigrissement et profite d’une ligne plus tendue et plus dynamique. Elle se veut donc plus sobre et bien plus chic.

En 2015, Toyota revisite une fois de plus son best-seller pour lui offrir un look plus expressif avec un tout nouveau regard bardé de chrome, un design plus anguleux et un habitacle plus haut de gamme. Cette dernière arbore ainsi, un design fluide et une personnalité plus marquée. Elle offre également des prestations routières améliorées. Un lifting qui séduit définitivement le grand public et place l’Auris hybride essence en tête de vente des voitures hybrides en Europe.

Dans l’absolu toutefois, le volume de ses ventes reste bien en dessous des ambitions du constructeur. Ainsi, le géant japonnais décide en août 2018 de redonner ses lettres de noblesse à son modèle le plus iconique : la Corolla. Ce qui permet au passage d’harmoniser toute sa gamme dans le monde. Baptisée Toyota Corolla Hybride, la légende arbore une ligne très dynamique et fluide ainsi que des dimensions plus imposantes. Soit 4370 mm de longueur et 1790 mm de largeur. Elle se veut néanmoins plus abaissée que la Auris avec sa hauteur de 1435 mm. Ce qui lui confère un look plus sportif et affirmé tout en améliorant son aérodynamique et la visibilité du conducteur.

Sa face avant agressive, ses optiques de phare full LED et sa calandre trapézoïde lui apportent également beaucoup de pep’s. Dans l’habitacle, l’ambiance est moderne et sophistiquée grâce à une finition plus travaillée, une jolie instrumentation numérique de 7 pouces bordée de deux demi-compteurs et un énorme écran de 8 pouces. Côté finition, elle se décline en 5 alternatives avec une pléthore d’équipements high-tech facilitant la conduite et des accessoires en option.

Une petite innovation est également à noter du côté de la motorisation avec une toute nouvelle combinaison capable de délivrer 180 ch. Cette version est formée par un moteur 2.0 L essence et un bloc électrique de 80 kW pour une puissance combinée de 180 ch. Le tout associé à une batterie nickel métal hydrure (NiMh). Avec une telle cavalerie, une conduite plus énergique et sportive est assurée. Une version 122 ch couplée à un moteur électrique de 53 kW et une batterie Lithium-ion existe néanmoins  pour les conducteurs placides. Celle-ci s’alimente grâce à une batterie Lithium-ion. En bref, le revival Corolla est très agréable à l’œil avec sa silhouette audacieuse et presque sportive. Elle affiche également de très belles performances sur le plan technique. On peut donc affirmer que pour une fois une Corolla ne manque pas de tempérament.

 

Informations techniques de la Toyota Auris hybride :

Type d’hybride :Non rechargeable
Date de commercialisation :1 janvier 2019
Moteur thermique
Cylindrée :1987 cm3
Puissance du moteur thermique :153 ch - 112 kW
Carburant :Essence
Moteur électrique
Puissance du moteur électrique :80 kW - 109 ch
Couple du moteur électrique :202 Nm
Performances globales
Puissance totale :180 ch - 132 kW
Emissions de CO2 :85 gr/km
Vitesse maximale :180 km/h
0 à 100 km/h7.9 secondes
Autonomie et batteries de la Toyota Auris hybride
Autonomie totale : km
Autonomie 100% électrique : km
Type de batteries :NiMH
Capacité des batteries : kWh
Consommation de la Toyota Auris hybride
Urbain:3.6 l/100km
Mixte:3.9 l/100km
Extra-urbain:3.8 l/100km
Dimensions de la Toyota Auris hybride
Longueur :4370 mm
Largeur :1790 mm
Hauteur :1435 mm
Poids :1465 kg
Nombre de portes :5
Places assises :5
Volume du coffre :313 dm3

Prix de la Toyota Auris hybride :

Prix hors bonus30750 €
Bonus Malus
Disponibilité :1 janvier 2019

Avantages et inconvénients : l’essentiel

Points positifsPoints négatifs

- Design travaillé
- Intérieur épuré et bien dessiné
- Confort satisfaisant en position conduite
- Équipement assez complet
- Performance convaincante
- Dynamique

- Volume de coffre réduit
- Habitabilité très moyenne aux places arrières

Les essais au volant de la Toyota Auris hybride :

D’après le test de la Toyota Corolla hybride en version berline réalisée par l’équipe de l’Auto news, la remplaçante de l’Auris est particulièrement bien faite sur le côté esthétique. En effet, elle en impose sur les routes sans pour autant afficher un design particulièrement clivant. Les testeurs affirment même que son charme surprenant ainsi que son design audacieux et nettement plus cohérent  n’auront aucun mal à la faire classer comme l’une des concurrentes les plus design de sa catégorie.  Selon eux, la nouvelle Corolla arbore également un intérieur joliment dessiné et épuré notamment avec sa planche de bord agréable à regarder et la simplicité de ses commandes. Un effort dans la finition générale est également à noter. Ce qui lui donne une impression de qualité malgré certains ratés. Ils félicitent également l’extrême silence du moteur en mode tout électrique qui apporte une meilleure confort de conduite.

Nexxdrive quant à lui, déplore l’habitabilité qui reste très moyenne à l’arrière dont l’espace aux jambes est particulièrement réduite.

Selon les  testeurs de Turbo à ce manque de confort à l’arrière s’ajoute la garde au toit réduite et la découpe des vitres latérales qui laissent un sentiment de confinement très dérangeant. Le coffre est selon eux, également décevant et moins généreux que la moyenne. Ceci s’explique par la batterie électrique plus volumineuse logée directement sous le coffre qui rehausse le plancher aux dépens du volume de chargement. Néanmoins, les places avant restent extrêmement confortables et offrent une position conduite quasi parfaite.

Du côté des experts du site Lepoint.fr, la colonne direction plus horizontale et les sièges assurant un meilleur maintien offrent d’ailleurs une excellente ergonomie au poste de conduite. Les assises plus basses donnent également une impression de dynamisme accru par rapport à la dernière Auris. Et cela sans altérer le champ de vision.

Gocar, quant à lui, décrit la Corolla Hybride comme une voiture globalement bien finie avec un excellent confort malgré quelques oublis. Notamment, au niveau des équipements high-tech. Il déplore par exemple l’absence de Apple car play ou encore d’Android Auto. Toujours selon Gocar, version 122 ch avec le moteur de la célèbre Prius offre des performances plutôt convenables et une consommation assez correcte sur la route. La plus véloce en 180 ch affiche quant à elle des performances bien plus convaincantes toujours selon Gocar. En effet, grâce aux couples plus généreux du moteur 2.0, elle réduit considérablement l’impression de mouliner dans les fortes accélérations. Tandis que le bloc électrique au tempérament plus musclé peut être sollicité plus longtemps et plus souvent.

Hélas, si la puissance et la réactivité sous la pédale d’accélérateur sont bien au rendez-vous en actionnant le mode sport, la consommation 180 ch est passablement plus élevé d’après Automoblie propre. Néanmoins, elle reste globalement bien maîtrisée.

Galerie photos de la Toyota Auris hybride :

23 commentaires sur “Toyota Auris hybride

  1. Andre

    J’attend avec impatience la yaris hybride

  2. jay

    Bonjour,
    Juste une question:
    « Cette voiture semble idéale pour les usagers parcourant environ 15.000 km par an, soit 40 à 55 km de moyenne par jour. » Au minimum, je suppose? Je fais plus du double est-ce avantageux? (Pas de l’autoroute juste des nationnal avec pas mal de ronds points et feux rouges donc je freine pas mal.

  3. Bruno

    86 g et non 86 gr… g est l’abréviation du gramme et gr l’abréviation du grade.

  4. Philippe

    Pourquoi une si faible autonomie electrique (2Km ais je bien lu) ?

  5. catherine

    existe t il des voitures hybrides en boite automatique?
    merci

  6. mireille

    peut on s’ électrocuter en cas d’ accident ?

  7. Cédric

    Non Mireille, les tests réalisés en la matière montrent que l’on ne s’électrocute pas.

  8. Fabrice_inho

    Cette voiture a des couts d’utilisation bien en deça des vehicules diesel par exemple. Elle n’a simplement pas besoin de demarreur, pas d’embrayage, de FAP, de sonde ceci ou cela… pas de turbo, pas de rampe commune…
    Bref autant de sources de pannes qui ne sont pas presentes ici.

    Les moteurs diesels ou essences à turbo vendus aujourd’hui sont issus de technologies bien plus jeunes et moins abouties que l’hybride Toyota qui est simplement une evolution de celle sortie il y a 20 ans.

    cout d’usage donc, ++.

    Alors l’autonomie electrique pour repondre à Philippe :
    Cette autonomie est de 2km en dessous de 50 ou 60km/h. Si tu ne t’arretes pas. Car en t’arretant, les batteries se rechargent, comme elles se rechargent, tu peux te relancer en tout electrique. En ville j’ai donc facilement pu parcourir plusieurs km sans trop entendre le moteur elec.

    Pour repondre à Catherine :
    Hybride = pas de boite, pas de rapport de vitesses. C’est une transmission à variation continue, les « engrenages » sont evolutif et se calent pour obtenir le meilleur rendement energetique, d’ou la moulinette quand on appuie fort sur l’accelerateur.

    Mireille :
    Bonne question, il faut regarder sur le web ce qu’il se passe. Mais une voiture homologuée pour rouler sur les routes est forcément sûre et non trop dangereuse.

  9. francois

    Les consommations indiquées ici sont totalement fantaisistes à moins de rouler en permanence à 30km/h et en relâchant l’accélérateur en descente. Et encore. La consommation moyenne se situe entre 5,8 et 6,2 km/h en ayant une conduite normale et en respectant les limitations de vitesse. Les infos d’usine sont toujours sous-évaluées, on se demande vraiment pourquoi si ce n’est pour attirer le client en le trompant. Cette pratique est vraiment d’un autre âge. A part cela, la voiture est très agréable, le toit panoramique enchante particulièrement les passagers arrière, le silence en mode électrique en ville est très plaisant et les longues distances passent rapidement et sans fatigue. Le régulateur de vitesse est utile et bien situé. La voix du GPS ne prononce pas bien les noms des rues et est assez confuse en cas d’encombrement. Le GPS gère assez mal les accès aux tunnels (surtout à Bruxelles) et annonce des mouvements incohérents voire contraires (pas génial). La mise à jour est gratuite si on la fait soi–même ou payante si c’est le concessionnaire qui en est chargé (pas commercial).

  10. Anonyme

    Bonjour,
    Le bruit a l accélération est-il vraiment inconfortable ?

  11. LOYER

    bonjour, si vous voulez accepter à acquérir ce véhicule, j’en serais heureux
    je suis handicapé et les voitures automatiques sont souvent plus consommatrices d’essence, et le plus souvent sans star and stop mais d’options.
    voici le lien pour la cagnotte : http://www.leetchi.com/c/projets-de-david-3271652

  12. lara

    Bonsoir,
    Beaucoup de blabla pour ne rien dire de bon. Je suis un conducteur handicapé qui avait un diésel classe A Mercedes automatique avant l’achat en neuf d’une auris touring hybride équipée de pneu 15 pouces (beaucoup d’avantages) et en plus mons cher ! depuis Janvier 2015 j’ai fait 21 000 Kilomètres (vingt et un mille kilomètres) comme avant avec mon dièsel mais avec des frais d’entretiens au minimum : la révision des 15 000 Kms chez Toyota = 120 EUROS vous avez bien lu

  13. lara

    Je continue, cette merveilleuse voiture n’a pas de démarreur, d’alternateur, de turbo, ni de boite de vitesse ! et oui pas d’huile c’est électrique, ça n’existe même pas en tarif pièce détachée au magasin de chez TOYOTA pour vous dire. Il n’y a pas non plus de courroie de ventilateur ! c’est électrique. Le moteur 1,8 a par contre une chaine de distribution (comme chez mercedes).
    Le SUMMUM : Ma consommation sur mes premiers 21 000 Kms 4,00 litres/100 autoroute comprise mais pas en conduisant comme un GROS BOURRIN. Pas non plus a faire des bouchons.
    Je trouve par contre LOYER très gonflé de demander de l’aumône pour se payer son hybride !

  14. lara

    Un dernier commentaire avant d’aller me coucher. Sur 21 000 Kms mon moteur thermique n’a fonctionné qu’environ 10500 Kms !!!!! et OUI vous avez bien LU.
    Je m’explique, dans les descentes et même sur autoroute !! le moteur thermique se coupe (pas une goute d’essence) Alors quand on lis « il n’y a que 2Kms d’autonomie sur batterie »
    Excusez moi mais ils doivent conduire comme des BOURRINS ou ????????????
    Au fait, l’assurance de ma voiture : 330,15 EUR l’année……….. A bientôt.

    Je vous conseille d’écouter sur internet RMC « les experts de l’automobile » en pod cast Dimanche 18/01/2015.

  15. pierrot

    Il faut juste se dire que ce n’est pas un véhicule électrique, mais une voiture essence qui fonctionne en synergie avec un moteur électrique pour réduire au maximum la consommation de carburant. Le fonctionnement est très simple pour le conducteur, le compte tour est un peu particulier, si vous restez dans la zone « eco » vous optimiserez votre consommation.
    Bien sure le mieux c’est de l’essayer!
    voici un lien wikipedia qui parle de cette technologie:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Hybrid_Synergy_Drive

  16. Bernard

    J’ai testé l’Auris hybride sur différents parcours ( En prêt ). 6000 km en 2 mois, dont 2000 en ville et petites routes de montagnes. Puis 4200 km en 1 semaine, sur longues distances, dont 3500 km d’autoroute (AR Lyon/Lisbonne). Consommation (Essence) moyenne 5,3 L/100 km sur 6000 km. Coût en carburant équivalent à ma voiture diesel 1910 cc de 115 ch – 6,3L/100 km (Gazole). Avantages constatés de cette Auris, fonctionnement totalement automatique ( Pas de démarreur, ni d’embrayage ), régulateur de vitesse ( Que j’ai utilisé 90% du temps sur les 6000 km parcourus ), conduite très reposante sur les longues distances ( 4 jours de 1000 km sans grosses fatigue ). Inconvénient : bruit variable à fort, du moteur, avec l’impression qu’il tourne dans le vide lors des fortes montées.

  17. LARA

    Les avantages sont sans comparaison avec les inconvénients qui n’en sont pas !! Je roule depuis Janvier 2015, j’ai parcouru 34 000 kms une moyenne de 4,7 (ordinateur) 0,1 de plus et en plus ma voiture couche dehors…. La chaleur va revenir, ma moyenne va baisser avec.
    Que du bonheur quoi.

  18. LARA

    Bonjour à tous,
    J’ai maintenant plus de 42 000 KMS et effectivement ma moyenne est de 4,3 l / 100. à 45 000 je vais faire mon 3ème entretien ( 120 EUR ) Mon moteur thermique n’a fonctionné que durant 22 500 kms ! La couleur de mon huile est quasi identique qu’au jour de sa vidange !! alors qu’avec mon ancien diésel mercédes classe A elle était noire presque tout de suite ??? bonjour la pollution de l’huile et du reste sans doute ( filtre à particule ) et poumons des cyclistes et autres promeneurs. Il est interressant à rappeler que j’utilise mon véhicule sur autoroute régulèrement (4,2l) pour 100 kms Ce qui est bien avec les véhicule purement hybride, c’est que nous n’avons pas besoin d’être dépendant du nucléaire et des éventuelles coupures de courant qui vont avec ! Bien sur, il faut un peu de produit pétrolier encore dans l’attente d’une énergie universelle et quasi gratuite ?? TESLA l’a trouvé au début du siècle dernier………. et quelques un la garde secrète ?
    Bonnes vacances à tous.
    M LARA

  19. Dercy

    Bonjour tout le monde; je viens d’acaheter une Auris Hybrid Design. Je voulais juste vous demander ce que vous utiliser le plus souvent en essence, SP95 ou SP 98? Merci 🙂

  20. LARA

    Vous pouvez utiliser le SP95 sans problème mais, moi de temps en temps tous les 3 pleins environ je préfére mettre du SP 98.

  21. lARA

    Bonjour Dercy,
    J’ai plus de 46 000 Kms à ce jour et je fais tous les trois pleins environ avec du 98. Tout va bien ma moyenne reste stabilisée à 4.5 L au cent.

  22. Bertrand Kobel

    Rien ne sert de rouler au SP98, vous perdez votre argent. L’indice d’octane détermine la résistance à la détonation du carburant. Sur l’Auris du SP95 est suffisant. Il n’y a aucun gain à rouler au SP98, car le taux de compression du moteur est faible. Par contre le SP95 E10 entraîne une sur-consommation en raison du pouvoir calorifique de l’éthanol qui est inférieur à celui de l’essence.

  23. Gourlaouen

    Merci à bertrand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.